Mort de Patrick Le Lay, PDG de TF1 et pionnier de la télé-réalité

Commandant emblématique du Paquebot TF1 pendant 20 ans, Patrick Le Lay est décédé, mercredi 18 mars, à l'âge de 77 ans. C'est à lui qu'on doit des programmes comme Star Academy, Joséphine Ange Gardien, Miss France ou le Bigdil...

Mort de Patrick Le Lay, PDG de TF1 et pionnier de la télé-réalité
© Abd Rabbo Ammar/ABACA

Patrick Le Lay est décédé aujourd'hui, après un long combat contre la maladie. Son fils Laurent-Eric Le Lay a annoncé dans la soirée la triste nouvelle sur les réseaux sociaux. Lui-même directeur des sports de France Télévisions, il a pourtant préféré rendre hommage à la combativité de son père, plutôt qu'à sa carrière. Sur un cliché, on découvre Patrick Le Lay habillé d'un costume sombre, le regard fixé droit vers l'objectif, le sourire au bord des lèvres.
"Hier c'était la Saint Patrick. Nous avons pu te souhaiter ta fête quelques instants avant que tu ne fermes les yeux ", écrit en commentaire Laurent Le Lay. " Ton combat contre la maladie aura été homérique. Ceux qui te connaissent ne seront pas étonnés. Courageux, droit, debout ... Tu n'as jamais abandonné ", poursuit-il. Il raconte ensuite que son père a pu passer ses derniers instants en famille, dans sa Bretagne natale. " Tu pars en pleine tempête mais le temps viendra de se retrouver avec tous tes amis, tous ceux pour qui tu as compté pour prier, parler de toi, se souvenir, et sourire ", conclut le fils de Patrick Le Lay.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Laurent Eric Le Lay (@laurentericlelay) le

Patrick Le Lay, inventeur de la TV commerciale

Patrick Le Lay, De 1988 à 2008, Patrick Le Lay a été président directeur général de TF1. Vingt ans durant lesquels, il a transformé la Une en l'une des chaînes télé les plus puissantes d'Europe. Tout d'abord grâce à sa privatisation, puis en la positionnant sur un créneau grand public. Il a été l'un des premiers en France à réaliser le potentiel des émissions de télé-réalité.
En 2001, Patrick Le Lay signait un contrat d'exclusivité avec Endémol et leur achetait les droits de tout leur catalogue. C'est à lui qu'on doit la diffusion de la Star Academy, de L'Île de la Tentation ou encore de Secret Story. Patrick Le Lay avait le sens des affaires et savait reconnaître un bon programme. Que ce soit pour les jeux télévisés : Le Bigdil, Attention à la Marche, La Roue de la fortune
Ou pour les séries télé : Joséphine Ange Gardien, Les Cordier Juge et Flic, Navarro… Il a aussi créé des rendez-vous TV incontournables comme l'élection de Miss France, le concert des Enfoirés ou les matchs de la Coupe du Monde.
De 1990 aux débuts des années 2000, le taux d'audience de TF1 dépassait les 40%.
Breton et fier de l'être, Patrick Le Lay a aussi fondé en 2005 la chaîne régionale bretonne TV Breizh, filiale du groupe TF1.
En 2010, deux ans après sa démission, il devenait président du Stade rennais, après avoir été nommé par l'homme d'affaire, François Pinault.

Le PAF salue un " homme visionnaire "

Dès l'annonce de son décès, les personnalités de la télévision lui ont rendu hommage. À commencer par ses anciens collègues et amis de TF1. " Il était un visionnaire pour le monde de la télévision moderne, un grand chef d'entreprise et un entrepreneur audacieux " s'est exprimé dans un communiqué Gilles Pélisson, actuel PDG de TF1.

"C'était un homme très loyal (...) Un vrai capitaine d'industrie", a confié PPDA au Parisien.

L'animateur Jean-Pierre Foucault a quant à lui décrit sur Twitter " un chef intraitable mais juste ".

Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, salue un "dirigeant visionnaire de la télévision, acteur majeur du PAF et précurseur dans de nombreux domaines." Tous apportent leur soutien à la famille de Patrick Le Lay.