Thym : entretien, culture, exposition, arrosage et taille

Herbe aromatique parmi les préférées des Français tant elle rappelle le Sud et la garrigue, le thym est aussi connu pour ses vertus médicinales. Il est très facile d'en avoir en permanence à portée de main. Découvrez comment le cultiver en pot ou en pleine terre !

Thym : entretien, culture, exposition, arrosage et taille
© pixinoo/123RF
  • Nom scientifique : Thymus
  • Famille : Lamiacées
  • Variétés : Thymus vulgaris, Thymus x citriodorus, Thymus serpyllum, Thymus herba-barona, Thymus pseudolanuginosus, etc.
  • Couleur des fleurs :  Fleurs blanches, Fleurs roses, Fleurs violettes
  • Plantation : Plantation en mars, Plantation en avril, Plantation en mai, Plantation en septembre, Plantation en octobre
  • Exposition : Soleil
  • Type de sol : léger, pauvre, sableux, caillouteux
  • Utilisation : En jardinière, En massif, En pot, En rocaille
  • Floraison : Floraison en mars, Floraison en avril, Floraison en mai, Floraison en juin, Floraison en juillet, Floraison en août
  • Feuillage : Persistant
  • Maladies, animaux nuisibles : peu sensible aux maladies
  • Arrosage : Faible en pot, pas d'arrosage en pleine terre
  • Croissance : Normale
  • Longévité : Vivace
  • Longueur/Hauteur : 0,60 m
  • Récolte : Récolte en mars, Récolte en avril, Récolte en mai, Récolte en juin, Récolte en septembre
  • Symbolique : Force, courage
  • Vertus médicinales : antiseptique, spasmolytique, digestif, stimulant

Où et dans quel sol planter du thym ?

Plante vivace par excellence, le thym peut se cultiver tant en pot qu’en pleine terre. La première méthode est conseillée si vous habitez une région où il faut sortir les parapluies un peu trop souvent : le thym n’aime pas les sols humides. Il adore en revanche les sols plutôt argileux et bien sûr le soleil. Pour le reste, la culture du thym est facile, la plante étant particulièrement robuste.

Comment cultiver du thym ?

Thym sauvage, thym citron, thym officinal... Quelle que soit la variété choisie, vous avez deux solutions pour planter du thym : faire des semis ou planter.

  • Si vous choisissez la première méthode (la moins chère), faites-le de préférence entre les mois d’avril et juin, en sillon et en recouvrant à peine les graines de terre. Lorsque vos plants atteindront 5 à 8 cm, il vous faudra éclaircir, puis les repiquer 5 semaines après l’apparition des premières pousses.
  • Planter directement du thym est bien sûr plus simple, notamment si vous souhaitez le cultiver en pot. Il suffit de repiquer au printemps ou à l’automne, dans un sol léger et drainé.

Comment planter le thym en pot ?

Le thym pousse naturellement sur des terrains secs, pauvres et caillouteux. Voici comment le cultiver en pot et quel terreau choisir :

  1. Placez une couche de billes d'argiles au fond du pot, cela va assurer un bon écoulement de l'eau.
  2. Pour le substrat, mélangez du terreau universel à une poignée de sable.
  3. Placez le plant dans le pot, de manière à ce que le collet arrive presque en haut.
  4. Rebouchez avec le substrat.
  5. Tassez et arrosez très légèrement.

Entretien du thym

Presque aucun entretien n'est nécessaire pour cette aromatique. Ne lui apportez pas d'engrais cela risquerait de la faire pourrir. Pour l'arrosage, la terre doit rester sèche. Vaporisez seulement un peu d'eau lors de fortes chaleurs pour le thym en pot. Pensez à le placer à une exposition ensoleillée. Pour garder un port arrondi, une petite taille annuelle est requise pendant la floraison. Coupez les tiges de quelques centimètres sous les fleurs.

Récolter son thym

Vous avez choisi la méthode du semis ? Il va vous falloir faire preuve de patience : un an à un an et demi avant de récolter les branches de thym qui viendront agrémenter vos plats. Si vous avez planté des pieds, 3 à 4 mois suffisent.

Une astuce : récoltez toujours votre thym le matin, c’est à ce moment qu’il dégage les meilleures saveurs. La bonne nouvelle, c’est aussi que hormis les mois d’été trop chauds, période au cours de laquelle il perd ses feuilles, le thym peut être savouré toute l’année. Vous pouvez donc en prélever (au sécateur et à la base de la tige) au fur et à mesure de vos besoins.

3 variétés de thym qui changent

  • Thym citron (Thymus x citriodorus) : petites feuilles arrondies au goût citronné délicieux avec le poisson. Il atteint 20 cm de haut maximum.
  • Serpolet (Thymus serpyllum) : une variété au parfum raffiné, à petites feuilles ovales. Elle supporte davantage l'humidité que les autres et pousse spontanément dans nos montagnes. Idéal pour aromatiser une viande, du riz dans de l'eau de cuisson et des légumes.
  • Thym de Corse (Thymus herba-barona) : parfum prononcé rappelant le cumin et feuillage vert foncé. Port rampant et tiges étalées.