Macron a "envie d'emmerder" les non-vaccinés : 47% des Français sont OK...

Emmanuel Macron a "très envie d'emmerder" les non-vaccinés... mais qu'en pensent les Français ? Sont-ils en accord avec cette façon de s'exprimer ? Candidat (non déclaré) pour un second mandat à l'Elysée, le président de la République est-il toujours donné favori des scrutins ? Sondages.

Macron a "envie d'emmerder" les non-vaccinés : 47% des Français sont OK...
© John Thys/AP/SIPA

Emmanuel Macron a "très envie d'emmerder" les non-vaccinés. C'est une phrase que l'on aurait jamais crue entendre de la bouche d'un chef de l'Etat et pourtant, le président de la République l'a prononcée sans ambages auprès du Parisien, lui qui est habituellement si habile avec les mots et adepte des drôles d'expressions désuètes ("poudre de perlimpinpin" et "carabistouille" en tête). Une phrase qui a fait polémique et divisé la société française. Emmanuel Macron a-t-il eu raison d'être aussi cash? Selon un sondage CSA pour CNews (effectué le 5 janvier sur un échantillon national représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus), 53% des Français estiment qu'il a eu tort de s'exprimer ainsi.

Macron a-t-il raison "d'emmerder" les non-vaccinés ? Ce que pensent les Français

Une très légère majorité de citoyens pense donc que l'époux de Brigitte Macron n'aurait pas dû prononcer cette phrase, mais 47% sont tout de même en accord avec ses propos. Dans le détail, 36% de Français estiment que le président de la République a eu "totalement tort" de parler ainsi, et 17% pensent qu'il a eu "plutôt tort". Les 18-24 ans, eux, sont 65% à déclarer qu'Emmanuel Macron a mal fait d'être aussi cash avec les non-vaccinés. Chez les plus de 65 ans, ils sont 42% à le penser. 

Les sympathisants du parti Reconquête d'Eric Zemmour sont 77% à penser, comme leur figure de proue, que Macron n'aurait pas dû s'exprimer ainsi. Quant à ceux de France Insoumise et du Rassemblement National, ils sont respectivement 67% à être de cet avis, contre 52% chez Europe Ecologie Les Verts, 58% chez les Républicains et 55% pour les citoyens proches du Parti Socialiste.

Macron, en tête au 1er tour de la présidentielle

Malgré cette division apparente, Emmanuel Macron parvient encore à fédérer une partie des Français. Selon un autre sondage Harris Interactive pour Challenges, le président de la République, qui n'a toujours pas déclaré sa candidature à l'élection présidentielle, arriverait en tête du premier tour avec 24% des voix, devant l'un des candidats suivants: Valérie Pécresse (LR), Marine Le Pen (RN) ou Eric Zemmour (Reconquête), qui obtiennent chacun 16% des intentions de votes. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il obtiendrait 10 % des voix, devant Yannick Jadot (7 %) et Anne Hidalgo (4 %).

Ce qu'il se passerait au second tour de la présidentielle

Au second tour, Emmanuel Macron serait donné gagnant de justesse face à Valérie Pécresse (51 % contre 49 %), l'emporterait face à Marine Le Pen (55 % contre 45 %) et plus largement contre Eric Zemmour (61 % face à 39 %). En outre, 63 % des Français se sont dits favorables à l'instauration du pass vaccinal. Notons toutefois que ce sondage avait été réalisé en ligne du 28 au 31 décembre 2021 (auprès d'un échantillon de 2.550 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus) soit avant la phrase polémique du président de la République.