Courses en slip, 150km et Pénurie de raclette... Rire du Confinement

Face au confinement, chacun sa réaction. Mais certains comportements sont définitivement plus loufoques que d'autres. Un conducteur de mobylette qui parcourt une trotte pour voir son pote, un épicurien qui fait ses achats en slip pour rester "essentiel" et les gourmands qui se jettent sur la raclette... Florilège des dernières infos insolites.

Courses en slip, 150km et Pénurie de raclette... Rire du Confinement
© CLOSON DENIS/ISOPIX/SIPA

Pendant le confinement, certains perdent tout simplement les pédales... ou leur pantalon ! C'est le cas de cet habitant du Finistère, qui a été aperçu en train de faire ses courses en slip ! Il déambulait tranquillement entre les rayons, vêtu d'un simple sous-vêtement, au centre Leclerc de Plougaste, a raconté France Bleu. Et il brandissait une pancarte sur laquelle il était écrit: "S'habiller, Respirer, Vivre... c'est essentiel".
C'est la grande surface elle-même qui a partagé les drôles de clichés sur son compte Facebook et a légendé : "Difficile de savoir distinguer ce qui est ESSENTIEL de ce qui ne l'est pas, pas vrai ? Puisque s'habiller n'est pas ESSENTIEL, nous avons eu la visite un peu loufoque d'un client qui est venu faire ses courses dans une tenue plutôt SIMPLE... (photo réalisée sans trucage) En voilà un client qui n'a pas froid dans le dos. On doit reconnaître qu'il nous a bien fait rire".

 

Difficile de savoir distinguer ce qui est ESSENTIEL de ce qui ne l'est pas, pas vrai ? Puisque s'habiller n'est pas...

Publiée par Leclerc Plougastel sur Mardi 10 novembre 2020

Quant au patron de l'enseigne, Michel-Edouard Leclerc, il a également relayé les clichés de l'homme décomplexé, sur son compte Facebook. "Ouverture des commerces : plutôt que de laisser professionnels ou politiques se quereller sur ce qui est un produit essentiel ou ne l'est pas, certains consommateurs n'hésitent pas, comme ici à Leclerc Plougastel, à trancher à leur manière", a-t-il commenté.

 

Ouverture des commerces : plutôt que de laisser professionnels ou politiques se quereller sur ce qui est un produit...

Publiée par Michel-Edouard Leclerc sur Mardi 10 novembre 2020

Un homme parcourt 150 km pour un ami

Quand certains apprécient les balades (presque) à poil en grande surface, d'autres sont prêts à déplacer des montagnes par amitié... À Arudy, en Nouvelle-Aquitaine, un autre homme, manifestement plutôt désemparé par le confinement, n'a pas hésité à le braver et à parcourir 150 km à mobylette uniquement pour... voir un ami ! L'habitant d'Aspet, un petit village de Haute-Garonne, a été contrôlé par les gendarmes sur sa "frêle mobylette", selon leurs termes, le 15 novembre.

D'après 20 Minutes, l'homme qui se languissait de son ami a vu sa mobylette confisquée. "De nombreuses infractions ont été relevées tant concernant le pilote que le cyclomoteur, qui devra être placé en fourrière", ont précisé les gendarmes sur Facebook. Il a dû trouver un autre moyen de transport pour rentrer chez lui.

Pas de raclette cette année ?

La saison de la raclette a bel et bien commencé ! Et pourtant, cette année, vous pourriez bien ne pas y avoir droit...  D'après Europe 1, depuis le début du deuxième confinement, les ventes de raclette et des appareils ont augmenté de 300% !

Face aux "volumes de commandes qui explosent", les producteurs ne sont pas certains de pouvoir subvenir aux besoins de la population gourmande. Pourrait-il y avoir une pénurie de raclette en cette fin d'année déjà bien chamboulée ? Un comble...