Maurice, le coq star peut chanter victoire

Victoire dans un combat de coqs. Maurice, le gallinacé de Corinne Fesseau, donne de la voix tous les matins au grand dam de certains voisins qui ont porté plainte contre sa propriétaire pour "trouble anormal du voisinage". Celle-ci a finalement remporté le procès, grâce à la mobilisation de sa "mère poule", qui rêve désormais de créer une "loi Maurice". Le coq est devenu un véritable symbole de résistance qui s'arrêtera certainement de chanter lorsque les poules auront des dents... Focus sur cette affaire qui a secoué agriculteurs comme citadins.

Maurice, le coq star peut chanter victoire
© IBO/SIPA

C'est gagné. Certains ont voulu lui rabattre le caquet, mais le coq Maurice pourra continuer à donner de la voix : le 5 septembre, le tribunal correctionnel de Rochefort, en Charente-Maritime, a rejeté la plainte des voisins qui se disaient perturbés par le chant matinal du gallinacé. "Maurice a gagné et les plaignants devront verser à sa propriétaire 1 000 euros de dommages et intérêts", a clamé Julien Papineau, avocat de Corinne Fesseau, propriétaire du coq, à l'AFP. Et d'expliquer : "En droit français il faut faire la preuve d'une nuisance, et elle n'a pas été faite". D'autant que ni les plaignants ni leur avocat n'étaient au procès. Quant à Corinne Fesseau, "sans voix" (contrairement à Maurice), elle ne pourrait être plus ravie : "On leur a volé dans les plumes. C'est une victoire pour tous les gens dans la même situation que moi. J'espère que cela fera jurisprudence pour eux. Pourquoi pas une loi Maurice pour protéger tous les bruits ruraux ?".  Après cette bienheureuse victoire, retour sur l'affaire de Maurice le coq.

Maurice, le coq star à qui l'on voulait rabattre le caquet

"Cocorico !", entendent les voisins de Corinne Fesseau, dès les premières lueurs du jour. Si certains apprécieraient d'ouvrir les yeux avec le chant d'un gallinacé, réveil-matin original et automatiquement programmé, ce n'est pas le cas de tous les riverains. Dans Roxane, déjà dans les salles obscures, de Mélanie Auffret et porté par Guillaume De Tonquédec et Léa Drucker, un agriculteur entre en lutte contre la violence économique, qui le pousse à se séparer de ses poules, en faisant le buzz grâce à un cocktail détonant de théâtre et gallinacées. À l'occasion de la sortie de ce film, retour sur l'affaire de Maurice le coq, racontée dans Le Monde.
En 2015, la chanteuse de Saint-Pierre d'Oléron, en Charente-Maritime, adopte un petit poussin qu'elle nomme… Mauricette. Avec le temps, elle découvre que l'animal qu'elle pensait être une pondeuse est en réalité un coq ! Qu'à cela ne tienne : Mauricette devient Maurice. Lorsqu'il atteint l'âge adulte, celui-ci commence à donner de la voix pour le plus grand plaisir de sa propriétaire qui apprécie le chant de son coq. Toutefois, le couple de retraités qui habite l'une des maisons attenantes depuis 2007 est loin d'être aussi enthousiaste. Ils considèrent les vocalises du gallinacé comme une véritable nuisance sonore régulière. Dès lors, ceux-ci inondent Corinne Fesseau de courriers d'avertissement appelant à faire taire le gallinacé, jusqu'à dépêcher un huissier à trois reprises pour enregistrer le chant de Maurice et constituer un dossier en béton. Conciliante, la chanteuse enferme son coq jusqu'à 8h30 dans une cabane, afin que les voisins ne soient pas dérangés outre-mesure. Une initiative qui ne fait pas mouche auprès des plaignants. Visiblement, ce n'est pas Maurice qui pousse le bouchon un peu trop loin...

Maurice le coq : Laissez-moi chanter

Déterminée à ne pas être réduite au silence (ni Maurice), Corinne Fesseau cherche à réunir du soutien auprès des élus et des habitants de l'île d'Oléron. Maman poule avec son coq, elle crée sa propre association Les Coqs d'Oléron en colère et lance deux pétitions sur Internet qui récoltent 100 000 signatures en tout. "Que doit-on interdire ? le chant des tourterelles, le cri des mouettes ? Les cloches qui sonnent ?", lit-on dans l'une des pétitions. Bingo ! La propriétaire de Maurice attire l'attention de Bruno Dionis du Séjour, agriculteur et maire de Gajac en Gironde, qui entreprend de faire classer les bruits de la campagne "au patrimoine national", dans une lettre ouverte. L'initiative sera-t-elle suffisante ? Rien n'est moins sûr. "Un coq doit vivre, c'est joyeux. Il doit chanter. Peut-être qu'après tout ce tapage, il rechantera. Mais on n'en est même pas sûr", confie Corinne Fesseau au Monde. Le litige a finalement été tranché au tribunal de Rochefort, dans un procès pour "trouble anormal du voisinage". Maurice le coq pourra continuer à donner de la voix. Après tout, la vie, c'est plus marrant, c'est moins dé-ses-pé-rant en chantaaaaaaaaaant...

Maurice, le coq star peut chanter victoire
Maurice, le coq star peut chanter victoire

C'est gagné. Certains ont voulu lui rabattre le caquet, mais le coq Maurice pourra continuer à donner de la voix : le 5 septembre, le tribunal correctionnel de Rochefort, en Charente-Maritime, a rejeté la plainte des voisins qui se disaient...