Laeticia Hallyday : ses motivations cachées derrière son élan de paix

Après avoir annoncé sa décision de consulter Laura Smet et David Hallyday dans le processus controversé de l'exhumation de Johnny, Laeticia Hallyday a déclaré qu'elle renonçait à faire appel de la décision du Tribunal de Grande Instance, en ce qui concerne l'héritage. Que se cache-t-il derrière ce soudain retournement de situation ? A-t-elle d'autres motivations que la simple volonté d'apaisement ?

Laeticia Hallyday : ses motivations cachées derrière son élan de paix
© HOUNSFIELD/SIPA

"Je choisis la paix. C'est avec cette volonté que j'ai donné, dès aujourd'hui, instructions à mes conseils pour toutes les démarches procédurales à suivre", a déclaré Laeticia Hallyday, dans la nuit du 15 au 16 octobre, sur son compte Instagram. Et de préciser : "Il est temps aujourd'hui d'éclaircir et d'apaiser, dans un dialogue constructif et serein, les incompréhensions et les querelles qui ont maintenant trop durées." Après presque deux ans de rebondissements et déchirements entre la veuve du Taulier, Laura Smet et David Hallyday, la guerre des trois aura-t-elle vraiment lieu ?
Selon BFM TV, la mère de Jade et Joy est prête à hisser le drapeau blanc et renonce à faire appel de la décision du Tribunal de Grande Instance de Nanterre qui, au mois de mai, avait déclaré que la justice française était compétente pour trancher le litige de l'héritage et que le défunt monstre sacré était français avant tout. Son message évasif sur Instagram semble aller dans ce sens. Toujours selon BFM TV, les avocats des deux parties se seraient entretenus le 10 octobre et l'échange aurait été "constructif".

Laeticia Hallyday renonce à faire appel : les dessous de sa décision

La décision de Laeticia Hallyday est d'autant plus étonnante que la veuve du Taulier avait changé complètement son équipe d'avocats, sur les conseils de son père André Boudou, en juillet 2019. À la place de maître Amir-Aslani, ce sont les mastodontes du barreau David Gordon-Krief, accompagné des avocats Alain Scheuer et Gilles Gauer, qu'elle avait choisis pour défendre ses intérêts. L'audience devait se tenir le 6 novembre.

Malgré tout, la mère de Jade et Joy continuait à se faire lyncher quotidiennement par une grande partie des Français. De son vivant, Johnny Hallyday avait d'ailleurs prédit qu'après sa mort, la vie serait plus compliquée pour Laeticia Hallyday. "Tu vas voir que quand je vais mourir tu vas te prendre des sceaux de m***** plein la gueu**", lui aurait balancé le Taulier, selon les confidences de son biographe et ami Gilles Lhote dans Touche Pas à Mon Poste

Quant aux espoirs d'obtenir gain de cause en appel, ils restaient minces. En déposant les armes (du moins pour l'instant), elle a probablement choisi le moindre mal. "Nous sommes heureux de ce revirement de Laeticia Hallyday car depuis le début de l'affaire nous sommes favorables à la discussion. Sa décision de se désister de son appel est de bon augure, et nous attendons de sa part qu'elle nous propose une rencontre", s'est réjoui Pierre-Jean Douvier, avocat de David Hallyday, dans Télé-Loisirs

"Elle est prête à négocier mais pas à n'importe quel prix", a toutefois commenté l'entourage de la veuve de l'idole des jeunes,auprès de l'AFP. La fin des hostilités est donc loin d'être actée. Léna Lutaud, auteure de Ils se sont tant aimés... L'affaire Johnny, telle qu'on ne vous l'a jamais racontée, a également temporisé, sur le plateau de C à Vous : "Il faut rester très prudent. Trois fois en dix huit mois, il y a eu la même chose. Ça s'est terminé par de la pure com'. Il faut garder en tête qu'il y a des enjeux commerciaux en fin d'année. Beaucoup d'étapes restent à franchir. Les avocats doivent encore se réunir. Rien n'est évident."

Laeticia Hallyday vers l'apaisement dans l'héritage : et maintenant que va-t-elle faire ? 

Désormais, il s'agira de trouver un accord entre les deux parties. Si Laeticia Hallyday accepte que Laura Smet et David Hallyday ne doivent pas être déshérités, en vertu de la loi française, le partage de l'héritage (qui, selon la plupart des estimations, s'élèverait à plusieurs dizaines de millions d'euros) reste la pierre d'achoppement.

D'un côté, la répartition des biens matériels et du patrimoine de Johnny (la villa à Saint-Barth ou la maison de Marnes-la-Coquette) qui semble plus simple à régler ; de l'autre, celle du droit moral du défunt rocker, point essentiel pour David Hallyday qui avait déclaré sur TF1, en novembre 2018 : "Beaucoup de gens parlent d'argent, (mais) un héritage, c'est la preuve qu'on a existé pour un parent, c'est surtout ça." 

Dans le même temps, un juge de Los Angeles doit également déterminer la marche à suivre en ce qui concerne le trust dans lequel Laeticia Hallyday, qui a récemment trouvé l'amour dans les bras du propriétaire de restaurants Pascal Balland, avait souhaité transférer des biens (comme des voitures de luxe) afin qu'elle en soit l'unique bénéficiaire. 

Laeticia Hallyday, Jade, Joy, Laura Smet et David Hallyday © Denis Allard/pool/ABACAPRESS.COM

Laeticia Hallyday renonce à faire appel : d'autres motivations cachées ?

L'héritage de Johnny, c'est aussi (au grand dam des futurs bénéficiaires) des dettes. En effet, après avoir mis en place un montage d'optimisation fiscale illégal, le Taulier avait fait l'objet d'un redressement fiscal qu'il n'aurait pas payé.... à hauteur de 30 millions d'euros, selon BFM TV ! Laura Smet, David Hallyday et Laeticia Hallyday pourraient donc se retrouver contraints à payer une partie de la dette chacun, si l'héritage finit par être partagé. Un coup prévu par la veuve du rockeur, qui n'était probablement pas disposée à rembourser le montant par elle-même ? 

Par ailleurs, selon maître Roland Perez, avocat de Sylvie Vartan, si la mère de Jade et Joy a souhaité hisser le drapeau blanc à cet instant précis, ce serait pour dissimuler certains nouveaux éléments accablants.  "J'ai cru comprendre que d'autres pièces étaient venues dans cette instance, devant la cour d'appel,qui établissaient encore un peu plus que Johnny Hallyday, en réalité, n'était peut-être pas tout à fait consentant à rédiger ce type de testament (...) De nouvelles pièces qui, à mon sens, ont dû persuader la nouvelle équipe d'avocats", a-t-il confié sur CNews.

Laeticia Hallyday : la fin de la guerre de l'exhumation ? 

Dans le même élan d'apaisement, Laeticia Hallyday a également rendu publique sa volonté de consulter les aînés du rockeur dans le processus d'exhumation de sa dépouille. "Je m'engage à ce que David et Laura bénéficient d'informations régulières et transparentes quant à la construction et l'aménagement du caveau familial", lit-on dans un communiqué transmis à l'AFP par la mère de Jade et Joy.

En effet, la veuve de l'idole des jeunes souhaite déplacer son cercueil afin de le transférer dans un caveau familial de 4 places, dans le cimetière de Lorient, à Saint-Barthélémy, où il est actuellement inhumé. Le hic ? Laura Smet, choquée par cette décision, avait assuré avoir découvert cette information dans la presse, au lieu d'en être tenue au courant directement. Le projet d'exhumation avait donc été suspendu, conformément à la volonté de la sœur de David Hallyday. "Laura n'est pas opposée par principe à tout projet de sépulture, mais à condition d'être préalablement consultée", avait alors déclaré maître Emmanuel Ravanas, avocat de la fille aînée de Johnny, à l'AFP.

Désormais, Laeticia Hallyday semble avoir entendu l'appel. "Les autorités locales de Saint-Barthélemy attendent dès lors de pouvoir reprendre les procédures nécessaires à la mise en place du caveau. David et Laura, pleinement informés, pourront assister et participer à ces opérations, sans restriction. Ainsi, près de deux ans après sa mort, Johnny reposera dans ce lieu qu'il avait lui-même choisi", conclut-elle dans le communiqué. Cette volonté d'apaisement émane-t-elle de l'urgence de la situation ? En effet, selon les propos de Bruno Magras, président du conseil territorial de Saint-Barthélemy, à Gala, les travaux du caveau sont "pratiquement achevés" et il fallait rapidement trouver un accord "avant que le cercueil ne pourrisse".

Héritage, droit moral, dépouille : les points de désaccords sont nombreux. Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, parviendront-ils à trouver à trouver un terrain d'entente et à (enfin) mettre un terme à cette bataille livrée sans merci depuis bientôt deux ans ? 

Laeticia Hallyday : ses motivations cachées derrière son élan de paix
Laeticia Hallyday : ses motivations cachées derrière son élan de paix

"Je choisis la paix. C'est avec cette volonté que j'ai donné, dès aujourd'hui, instructions à mes conseils pour toutes les démarches procédurales à suivre ", a déclaré Laeticia Hallyday , dans la nuit du 15 au 16 octobre, sur son compte...