Belmondo et les femmes : Elodie, Ursula, Laura, Natty, Barbara...celles qu'il a aimées et les autres

"Belmondo et les femmes : Elodie, Ursula, Laura, Natty, Barbara...celles qu'il a aimées et les autres"

Jean-Paul Belmondo a rejoint les étoiles après une carrière éclatante, de belles rencontres... et des histoires d'amours passionnées ! Retour sur les femmes de sa vie, aventures filantes, folles rumeurs, liaisons dangereuses, épouses ou partenaires du Magnifique.

Jean-Paul Belmondo a tiré définitivement sa révérence et son célèbre Borsalino ce 6 septembre, à 88 ans. S'il a conquis le monde du cinéma au début des années 50 avec ses yeux rieurs, son sourire charmeur et sa gouaille, le comédien ultra populaire a également fait succomber de nombreuses jeunes femmes...
Entre romances enflammées, parfois critiquées et noces éphémères ou mariage de longue durée, la vie de l'acteur a été rythmée par les mélodies de l'amour que sa mère Madeleine Rainaud-Richard, une artiste-peintre, lui chuchotait dès le berceau.

Élodie Constantin, épouse Belmondo

La première qui emporte le coeur du Magnifique, c'est Elodie Constant, une belle danseuse de Saint-Germain-des-Prés qu'il rencontre en 1953. L'alchimie opère entre les deux jeunes gens. "Quartier Latin, je rencontre une fille superbe, Elodie, qui est danseuse professionnelle dans les caves de Saint-Germain-des-Prés où jouent Claude Luter et ses musiciens. Une belle histoire démarre. Elle deviendra la mère de trois de mes enfants" s'était souvenu Bébel dans Paris Match, à propos de sa première compagne. 
Après son retour de l'armée, l'acteur finit par épouser sa douce le 17 janvier 1959. Ensemble, le couple accueille trois enfants: Patricia en 1954 (décédée tragiquement dans un incendie en 1993), Florence, née en 1960, et Paul en 1963.
Si la danseuse accepte volontiers les partenaires de jeu parfois incendiaires de son bien-aimé, l'équilibre familial vole en éclat lorsque le comédien croise le regard d'Ursula Andress... Jean-Paul Belmondo et Elodie Constantin divorcent en 1966.

Belmondo avec Claudia Cardinale, Gina Lollobrigida, Catherine Deneuve et Jeanne Moreau ?

Les rumeurs vont bon train quant aux amours du fringuant Bébel. A chaque tournage, ce charmeur fait la connaissance des plus belles femmes du Cinéma... Sophia Lauren dans La Paysanne aux pieds nus (1961), Claudia Cardinale dans Cartouche (1962), Françoise Dorléac dans L'homme de Rio (1964) ou encore Catherine Deneuve dans La Sirène du Mississipi (1969) ... Et à chaque fois, l'histoire se répète: on lui prête des conquêtes à tout va. A propos de ses supposées liaisons, Jean-Paul Belmondo avait rétabli la vérité au cours d'un entretien pour Madame Figaro en 2017: 
"Claudia Cardinale, Gina Lollobrigida, Jeanne Moreau. On me posait toujours la même question: "Comment faites-vous pour rester fidèle à votre épouse avec toutes ces femmes sublimes avec qui vous travaillez ?" On me soupçonnait d'être l'amant de toutes ces sublimes actrices. Ce qui était faux".

Belmondo et Ursula Andress : la sulfureuse passion 

Faux, ou presque. Ursula Andress, James Bond Girl qui n'a laissé personne indifférent dans James Bond 007 contre Dr No, fait chavirer littéralement Jean-Paul Belmondo lors du tournage du film Les Tribulations d'un Chinois en Chine en 1965. Les courbes et les yeux de biche de cette sublime actrice suisse, qui a donné la réplique à Sean Connery, envoûtent le grand gaillard... Débute entre les deux stars une idylle tumultueuse, ponctuée par les disputes orageuses et les crises de jalousie à répétition de la superbe blonde. Des montagnes russes sentimentales qui dureront sept ans.
"Ursula était une tigresse suissesse ultra-dynamique. J'avais un besoin de conquête", racontait-il en interview à Madame Figaro  en 2017.

Bébel et Laura Antonelli, La Dolce Vita

Au début des années 70, Jean-Paul Belmondo fait la rencontre de Laura Antonelli sur les longs-métrages Mariés de l'an deux (1971) et Docteur Popaul (1972). L'Italienne fond pour le titi parisien et quitte son mari Enrico pour s'installer à Paris. Pendant huit ans, le couple vit une belle romance...
L'actrice, victime d'une chirurgie esthétique ratée au visage à la suite d'une allergie en 1991, se retire peu à peu de la vie sous les projecteurs. Elle sombre dans la dépression et la drogue et décède d'une crise cardiaque à son domicile de Rome en 2015.

L'As des As fond pour Maria Carlos Sotto Mayor, la bombe brésilienne

La décennie suivante, le Magnifique tombe sous le charme de l'actrice et chanteuse brésilienne Maria Carlos Sotto Mayor. Le duo tourne ensemble Le Marginal (1983), Joyeuses Pâques (1684) et Le Solitaire (1987).
Après de longues années de séparation, les deux complices s'étaient de nouveau montrés très proches durant l'été 2020 en profitant des merveilles de la Côte d'Azur.

Nathalie Tardivel : un second mariage et un 4e enfant : Stella Belmondo

Le coup de foudre s'abat à nouveau sur Jean-Paul Belmondo lorsqu'il découvre Nathalie Tardivel, 24 ans et surnommée "Natty",  en 1989. Cette "coco-girl" de la troupe formée par Stéphane Collaro, de 32 ans sa cadette, lui coupe le souffle... Malgré une différence d'âge certaine, les amoureux se montrent solides et unis, même après l'AVC de l'acteur en 2001 qui lui laisse des séquelles.
Le couple se dit "oui" le 29 décembre 2002 à la mairie du 6ème arrondissement de Paris et devient parent d'une petite Stella en 2003. C'est le quatrième enfant pour Bébel, alors âgé de 70 ans.
En 2008, Jean-Paul Belmondo annonce à travers un communiqué qu'il divorce de Natty.

Barbara Gandolfi, la petite faiblesse...

Après sa séparation d'avec Natty, Le Professionnel est séduit par une ex-playmate belge de 42 ans sa cadette, finaliste de Miss Belgique et candidate de la version flamande de l'Ile de la Tentation, avec qui il s'affiche régulièrement entre 2008 et 2012.

Barbara Gandolfi est décriée dans la presse, accusée de profiter de la fortune de l'acteur français. C'est pourtant elle qui l'accompagne au Festival de Cannes en 2011 lorsqu'il reçoit un hommage pour sa carrière....
L'histoire se termine mal: la jeune femme est reconnue coupable devant la justice d'abus de faiblesse et escroquerie à hauteur de 200 000 euros. La brune incendiaire sera finalement acquittée en 2018.