Comment organise-t-on son mariage à travers le monde ?

A quel âge se marie-t-on ? Qui est le plus investi dans l'organisation ? Combien dépensent les convives ? Une enquête internationale fait le point sur les habitudes des futurs époux et de leurs invités.

Comment organise-t-on son mariage à travers le monde ?
© Paweł Horosiewicz - 123RF

La plate forme d'organisation de mariages Zankyou a interrogé 18 000 couples qui se sont mariés en 2016 dans 23 pays afin de comparer les habitudes des mariées, de l'organisation du mariage, au budget consacré jusqu'à la destination de la lune de miel. L'étude révèle qu'en moyenne, on se marie à 30 ans : les Brésiliens et les Colombiens étant les plus jeunes à se marier tandis que les Français et les Américains sont ceux qui attendent le plus avant de sauter le pas ! Par ailleurs, si 56 % des hommes parlent du mariage en premier contre 44 % des femmes, l'enquête précise qu'un mariage sur deux (47 %) est organisé exclusivement par les femmes.

Un budget variable selon le pays. En moyenne, les conjoints investissent 14 102 euros pour leur mariage. Une moyenne mondiale bien au-dessus des couples français qui eux dépensent 8 257 euros. Cette différence peut notamment s'expliquer par le fait que les français invitent moins de personnes (70 convives), préférant les célébrations plus intimes que les couples italiens (122 convives). Enfin, plus de huit couples sur dix sont partis en lune de miel l'an dernier. Parmi les destinations les plus convoitées, on retrouve le Mexique, les États-Unis et le Brésil. Les Français sont, quant à eux, plus séduits par les Antilles, les Seychelles, l'Île Maurice ou la Réunion.

Des invités plus généreux. Spécialiste de la liste de mariage en ligne, Zankyou montre que les convives espagnols sont ceux qui dépensent le plus pour le cadeau (267 euros par personne). Si les Français sont dans la moyenne, avec un budget de 143 euros par invité, les Brésiliens sont les derniers de ce classement avec 73 euros consacré au cadeau. Cependant, ce budget a globalement augmenté dans la majorité des pays depuis 2014. 

Lire aussi :