Une maman prend son bébé dans les bras 10 jours après l'accouchement

Chargement de votre vidéo
"Une maman prend son bébé dans les bras 10 jours après l'accouchement"

En Espagne, une femme porteuse du Covid-19 a accouché en urgence. Dans une vidéo pleine d'émotion, elle rencontre son bébé 10 jours après sa naissance.

Vanesa Muro, une Madrilène de 34 ans, a donné naissance à un petit Oliver, avant d'être séparée de son bébé pendant dix jours, parce qu'elle était atteinte du coronavirus. En effet, sa grand-mère de 87 ans est décédée du Covid-19 et elle se fait tester durant sa grossesse. Résultat positif, pour elle et son mari. Pour protéger le bébé à naître, elle est contrainte d'accoucher en avance par césarienne à l'hôpital de La Paz à Madrid, sans Oscar, le père de l'enfant. La mère est immédiatement séparée de son nouveau-né, et Oliver est placé seul en quarantaine, en couveuse, pendant 48 heures, le temps d'effectuer un dépistage. Avant d'intégrer Oliver aux autres bébés de la maternité, il fallait donc s'assurer qu'il ne soit pas porteur du SRAS-Cov2.

Famille réunie avec masques et gants

Deux tests plus tard confirmant qu'il est négatif, le nourrisson est accueilli à la maternité. De son côté, Vanesa Muro est hospitalisée deux jours en quarantaine stricte pour se remettre de l'opération, puis rentre chez elle. Dix jours passent, sans que les parents du petit Oliver puissent le voir. Ils reçoivent des vidéos et des photos de l'équipe médicale, mais n'ont pas l'autorisation d'être en contact avec leur nourrisson. Samedi 4 avril, la famille est finalement réunie, comme le montre cette vidéo pleine d'espoir ! A condition de porter gants et masques en présence du bébé. Et pour cause... Les tests manquent dans le deuxième pays le plus touché par l'épidémie, impossible donc de vérifier que les parents ne sont plus porteurs du Covid-19. Encore 14 jours de quarantaine pour le couple, mais cette fois-ci avec leur bébé. "Je n'ai toujours pas touché mon fils sans mes gants (...) Il nous tarde tellement que cela s'achève pour pouvoir l'embrasser", a confié le père du bébé.