Protocole crèche Covid : combien de test, quelles mesures ?

Depuis le 7 janvier, un nouveau protocole sanitaire est appliqué dans les crèches. Actuellement, c'est le niveau 2 qui est en vigueur. Il prévoit notamment l'aération des pièces, une distanciation d'un mètre et un accueil par groupes distincts.

Protocole crèche Covid : combien de test, quelles mesures ?
© oksun70-123rf

La direction générale de la cohésion sociale (DGCS) a actualisé ce 7 janvier 2022 le protocole sanitaire pour les modes d'accueil du jeune enfant de moins de trois ans, notamment dans les crèches. Pour les petits, il existe trois niveaux de protocole : le niveau 1 (il correspond au niveau 1 et 2 de l'Education nationale, le niveau 2 qui correspond au niveau 3 pour les écoliers et enfin, le niveau 3, qui correspond au niveau 4 (rouge) pour les plus grands. Actuellement, c'est donc le niveau 2 (jaune) qui est en vigueur. 

Port du masque à la crèche : quand, pour qui ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle que le port du masque est obligatoire pour les professionnels exerçant dans les EAJE, RAM ou Relais Petite Enfance et MAM. Il est en revanche interdit pour les enfants de moins de 6 ans. Quelle que soit la situation épidémique, le port du masque est obligatoire dans les espaces clos pour toute personne de plus de 12 ans (enfant, parent et professionnel. Il est aussi recommandé à l'extérieur lors de tout échange entre parents ou lors de toute attente pour entrer dans le mode d'accueil. Enfin, quel que soit le niveau, le port du masque est obligatoire en intérieur. A partir du deuxième niveau, il est obligatoire en extérieur.

Quel protocole sanitaire à la crèche ?

  • Pour limiter la circulation du virus, l'aération des pièces d'accueil doit avoir lieu , idéalement en permanence si les conditions le permettent, sinon impérativement 15 minutes le matin et le soir et au minimum 10 minutes toutes les heures. 
  • Distanciation physique : pour tous les niveaux, une distanciation d'1 mètre doit être respectée entre les adultes (professionnels comme parents) qui portent un masque et 2m en l'absence de masque. Au niveau 2 du protocole sanitaire, un ratio de 4m² par adulte est recommandé au sein des salles
    d'activité et permet de fixer un nombre maximal d'adultes par pièce. Au niveau 3, le ratio passe à 8m2 par adulte.
  • Limitation du brassage, accueil par groupe. Le niveau 2 du protocole sanitaire prévoit actuellement un accueil par groupes distincts, limité autant que possible à 20 enfants et au maximum 30 enfants.
  • Les différents groupes d'enfants peuvent occuper les espaces intérieurs ou extérieurs chacun leur tour, y compris au cours d'une même journée. Un nettoyage systématique de ces espaces entre chaque utilisation par un groupe différent n'est pas strictement nécessaire, mais recommandé, notamment s'ils sont visiblement sales (par exemple après un repas). Leur nettoyage quotidien est néanmoins obligatoire, précise le ministère de la Santé.
  • Jouets et matériels d'éveil : les enfants de groupes différents ne peuvent les utiliser simultanément. "Ils sont dédiés à un groupe ou unité et il est possible d'organiser une rotation (par exemple toutes les 48 heures), après leur nettoyage", précise le communiqué.
  • Les sorties à l'extérieur sont encouragées à tous les niveaux épidémiques.

Cas confirmés chez les bébés : est-ce que la crèche ferme ?

Depuis le 7 janvier 2022, la suspension de l'accueil des enfants et de leur famille quand un cas de Covid-19 est détecté chez un bébé ou un professionnel  n'est plus automatique et la décision est prise au cas par cas en fonction des recommandations de l'Agence Régionale de Santé. Ainsi, quand un professionnel de crèche vacciné ou un enfant est testé positif, il doit respecter un isolement de 7 jours à partir du début des symptômes s'il en a ou à partir de la date du prélèvement positif s'il n'en a pas. La durée d'isolement peut être réduite à 5 jours si un test antigénique ou PCR réalisé le 5ème jour est négatif et en l'absence de symptômes depuis 48 heures. Un professionnel de la crèche non vacciné ou avec une vaccination incomplète testé positif, doit s'isoler 10 jours, ou 7 jours si un test antigénique ou PCR est négatif. Dès que 3 cas, issus de fratries différentes durant une période de 7 jours, sont détectés, l'accueil en crèche est suspendu pendant une durée de 7 jours. 

Enfin, contrairement aux écoliers qui peuvent, depuis le 10 janvier, réaliser 3 autotests négatifs à JO + J+2 et J+4 pour revenir à l'école, les enfants en crèche ne doivent faire qu'un seul test antigénique ou PCR négatif. "Il est recommandé, dans la mesure du possible, de réaliser un nouveau test à J7"

Cas contact à la crèche : comment ça se passe ?

Les professionnels de la crèche cas contact vaccinés ne doivent pas s'isoler s'ils réalisent immédiatement un test PCR en antigénique négatif et qu'ils réalisent ensuite des autotests à J+2 et J+4 qui doivent aussi être négatifs. En revanche, s'ils ne sont pas vaccinés ou si leur vaccination est incomplète, ils doivent s'isoler pendant  7 jours à partir de la date du dernier contact avec le cas et réaliser un test antigénique ou PCR à la fin de la période d'isolement.

Lorsque c'est un enfant de la crèche qui est cas contact, ses parents doivent lui faire passer un test antigénique ou PCR immédiatement et fournir une attestation parentale aux responsables de l'établissement prouvant que les résultats sont négatifs. Ils doivent aussi, dans la mesure du possible, lui faire passer un nouveau test PCR ou antigénique à J+7. Sans attestation, les enfants de la crèche cas contact doivent rester isolés pendant 7 jours. 

Ecole et covid