Tomber enceinte : le sperme plus fécond en hiver ?

Le sperme serait, chez les hommes fertiles, plus fourni en spermatozoïdes performants les mois d'hiver. Pour les hommes ayant des soucis de fertilité, le début du printemps serait plus propice...

Tomber enceinte : le sperme plus fécond en hiver ?
© Orlando Florin Rosu - Fotolia.com

Vous pensiez que le retour des petits oiseaux, les bourgeons qui essaiment sur les arbres, le soleil qui étend ses timides rayons d'avril sur les prairies verdoyantes, promesses de mille fleurs qui s'éveillent... bref que le printemps, c'était le meilleur moment pour tomber enceinte ? Si l'on considère une toute récente étude de chercheurs de l'Université Ben Gourion du Néguev en Israël, mieux vaudrait s'y mettre dès les mois d'hiver (on peut continuer au printemps). Apparemment, le spermatozoïde, lui, aime le froid rigoureux de l'hiver. Ça le rend plus performant, plus combattif, plus vigoureux, meilleur nageur aussi. Et savoir nager, c'est important pour un spermatozoïde. Ainsi, l'étude de ces scientifiques israéliens, dont les résultats ont été publiés dans l'American Journal of Obstetrics and Gynecology, suggère que les couples ont de meilleures chances de concevoir un bébé en hiver et au printemps. En particulier pour les couples ayant des difficultés (côté messieurs).
Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont analysé des échantillons de sperme de 6. 455 hommes ne parvenant pas à concevoir. Ces derniers ont dû s'abstenir de toute relation sexuelle durant un à trois jours, après quoi ils devaient fournir un échantillon de leur semence. Les analyses de ces recueils, effectués entre janvier 2006 et septembre 2009, ont porté sur la morphologie, l'acrosome (la forme de capuchon qui coiffe le spermatozoïde, nécessaire à la fécondation) et la mobilité des spermatozoïdes. Parmi les échantillons, 4 960 ne présentaient pas de souci de fertilité. Les 1 495 échantillons restants présentaient moins de 15 millions de spermatozoïdes par ml, soit une infertilité selon la définition de l'OMS en la matière.

220
Les spermatozoïdes seraient plus performants en hiver © Orlando Florin Rosu - Fotolia.com

Après analyses : chez les hommes fertiles, les spermatozoïdes sont plus nombreux en hiver, avec 70 millions de gamètes par ml, et 5 % d'entre eux se montrant particulièrement mobiles et bons nageurs. Au printemps, ils ne sont plus que 2 millions et le taux des pro du 100 m nage libre chute à 3 %. Chez les hommes ayant des soucis de fertilité, c'est au printemps que leurs gamètes seraient plus enclins à féconder un ovule pendant la période d'ovulation (pour calculer votre date d'ovulation mesdames, c'est ici). La qualité du sperme serait un peu moindre en été et s'améliorerait au cours de l'automne et de l'hiver. On constatait déjà un pic de natalité entre mai et septembre, voilà une étude étayant la thèse d'une saisonnalité des naissances. Conclusion : nous sommes toujours en hiver, le printemps, c'est dans deux jours. Alors vive l'amour.

Sur le forum

Combien de temps vous a-t-il fallu pour tomber enceinte ? C'est la question que se pose Babou sur le forum Maman

Tomber enceinte : le sperme plus fécond en hiver ?
Tomber enceinte : le sperme plus fécond en hiver ?

Vous pensiez que le retour des petits oiseaux, les bourgeons qui essaiment sur les arbres, le soleil qui étend ses timides rayons d'avril sur les prairies verdoyantes, promesses de mille fleurs qui s'éveillent... bref que le printemps,...