L'herpès, ça existe aussi chez les nourrissons

Bien que rare, l’infection d’un nourrisson par le virus de l’herpès n’est toutefois pas sans risque. Une maman, dont le bébé a été contaminé, n'a pas hésité à publier des photos pour mettre en garde les internautes.

L'herpès, ça existe aussi chez les nourrissons
© Silroby

Peu connus, les risques d’une infection par le virus de l’herpès chez un nourrisson sont pourtant bien réels. En Angleterre, Claire Henderson, une jeune maman, en a fait l’amère expérience. Sa fille Brooke, âgée de 3 mois, a en effet été contaminée par le virus de l’herpès par une personne non identifiée, qui ne présentait aucun symptôme. La jeune femme a choisi de publier deux photos de sa fille sur Facebook afin d’avertir les internautes quant aux dangers de ce virus. Car si tout s’est bien terminé pour la petite Brooke, sa maman met en garde : "avant trois mois, un bébé ne peut pas combattre le virus. Cela peut causer des dommages mortels à son foie et à son cerveau." Son message a d’ores et déjà été partagé plus de 46 000 fois.

 

Please share this with every new mum and pregnant woman you know... COLD SORES CAN BE FATAL FOR A BABY. Before 3 months...

Posted by Claire Henderson on mardi 15 septembre 2015

Des règles d’hygiène essentielles. Le docteur Helen Webberley, médecin britannique interrogée par le HuffPost UK, a confirmé que "ce virus peut être très dangereux pour les nouveau-nés, et si quelqu’un dans l’entourage est touché par l’infection, il faut faire très attention lors des contacts avec les nouveau-nés. Si le virus passe dans le sang, il peut arriver au cerveau et provoquer un cas de méningite mortelle". Elle conseille ainsi aux visiteurs de "se laver régulièrement les mains et d’avoir de bonnes mesures d’hygiène" ajoutant que "même si cela ne plaît pas aux visiteurs, il faut limiter le nombre de personnes qui embrassent le bébé".

Ce cas reste toutefois exceptionnel. Cela s’est produit car la maman fait certainement partie des 15% d’adultes qui n’ont jamais été exposés au virus de l’herpès labial et qui, de ce fait, n'immunisent pas leurs enfants, a expliqué au Bristol Post, Peter Greenhouse, un médecin de Bristol. Toutefois, les formes sévères qui provoquent des troubles neurologiques restent très exceptionnelles. Pour la majorité des bébés, un herpès n'engendre que quelques symptômes bénins (cloques sur la peau, oeil rouge, irritabilité...). Le Dr Greenhouse préconise cependant à une personne porteuse d’un bouton de fièvre d’éviter tout contact avec un bébé.

Lire aussi

L'herpès, ça existe aussi chez les nourrissons
L'herpès, ça existe aussi chez les nourrissons

Peu connus, les risques d’une infection par le virus de l’herpès chez un nourrisson sont pourtant bien réels. En Angleterre, Claire Henderson, une jeune maman, en a fait l’amère expérience. Sa fille Brooke, âgée de 3 mois, a en effet été contaminée...