Horoscope Singe de juin

Que réserve ce mois de juin aux personnes du signe du Singe ? La réponse avec les conseils avisés de notre horoscope chinois, de l'amour à la santé en passant par un avis à méditer...

Horoscope Singe de juin
© 123RF

Amour & rencontres

Horoscope amour

Vous rêverez plus que jamais d'amour et d'eau fraîche, prêt à donner tout de vous-même pour les acquérir. Malheureusement, vos aspirations, butant contre les obstructions de la planète Pha Quan mal aspectée, risquent de s'étioler au contact de la tiédeur de votre conjoint ou partenaire actuel ! Célibataires, cette position de la planète Thien Dong va décupler votre charme et votre envie de séduire. Sensuels et joueurs, vous ferez tourner les têtes. Mais attention, vous risquez de tomber très amoureux sans vous en apercevoir : "Tel est pris qui croyait prendre" (La Fontaine), voilà !

Argent & travail

Horoscope argent

Vous foncerez tête baissée, au risque de vous fracasser sur les obstacles qui jalonnent votre route. De grâce, dominez votre impulsivité, et réfléchissez longuement avant d'agir. Cela vous évitera bien des déboires. L'astre Truc Phu va vous valoir une certaine chance sur le plan pécuniaire. Mais, avec cette position de l'astre Thien Tru, il faudra vous méfier des envies d'achats trop onéreux qui vous passeront par la tête. Evitez aussi de chambarder tous vos placements en vous fiant à des rumeurs incertaines.

Santé & Forme

Horoscope santé

Vous aurez peut-être besoin de vous gâter un peu sur le plan alimentaire pour vous remonter le moral. Eh bien, allez-y, sans pour autant aller au-devant des problèmes. Vous pourrez, par exemple, vous offrir une bonne tasse de chocolat chaud, de temps en temps, ou une ou deux truffes au whisky, le chocolat contenant du fer, du magnésium et des éléments antidépresseurs.

Découvrez aussi l'horoscope chinois mensuel pour tous les animaux : 

Conseil astro

Conseil astro

Vous vous sentirez très mal à l'aise devant le spectacle de la violence entre personnes appartenant à des confessions religieuses différentes. Vous en arriverez même à vous demander si la religion ne conduit pas inévitablement à ces oppositions. La vérité, c'est que "nous avons tout juste assez de religion pour nous haïr, mais pas assez pour nous aimer" (J. Swift). Soyez assez modeste pour reconnaître vos limites et ne pas entreprendre ce qui dépasse vos forces, autrement vous rencontrerez de sérieuses difficultés. "Ce n'est pas la charge, mais l'excès de charge qui tue la bête" (Cervantès).

Autour du même sujet