Divorces et confinement : boom des séparations en Chine

En Chine, les mesures de confinement commencent à être levées. Toutefois, les bureaux administratifs chinois sont pris d'assaut par les couples qui souhaitent demander le divorce. Un confinement, cela ne rapproche pas forcément...

Divorces et confinement : boom des séparations en Chine
© rawpixel

Libérés, délivrés.... Avec la diminution progressive des mesures de confinement dans plusieurs grandes villes de Chine, les couples se ruent dehors, non pas pour profiter du grand air, mais pour divorcer. Depuis peu, les bureaux d'enregistrement des demandes de divorce voient affluer des époux à bout de nerf, raconte le journal chinois Global Times dans l'édition du 7 mars. Dans la ville de Xi'an, 14 demandes ont été effectuées pour la seule journée du 5 mars. Même chose dans la ville de Yanta, où des mariés ont déferlé dans les locaux administratifs, tout en respectant les mesures sanitaires encore en vigueur.

Une expansion des demandes de divorce, en lien avec le confinement ?

Alors que la France entame ses premiers jours de confinement, cela fait six semaines que les familles chinoises ont l'obligation de vivre ensemble dans leur logement, avec de rares sorties autorisées.... et cela ne fait pas forcément du bien aux couples. L'explication est toute simple: "Beaucoup de couples ont été contraints à vivre reclus, et à évoquer des conflits anciens et tus", lit-on dans le journal.

Un des agents des bureaux d'enregistrement des demandes de divorce a précisé : "Pour beaucoup, il s'agit de décisions impulsives" accentuées par la situation de confinement, car la plupart de ces personnes finiraient par regretter leur décision.

Beaucoup de couples ont toutefois renoncé à aller au bout de leur démarche. Dans certains cas, des ex-époux se sont même remariés peu de temps après. Un avant-goût de ce qu'il risque de se passer en Europe ou en France ? A surveiller...