Rites et traditions du monde : ces étranges croyances autour de la naissance

Alors que le showbiz connaît un baby-boom (Meghan Markle, Nabilla, l'actrice Reem Kherici), on s'interroge : qu'en est-il des préparatifs et des croyances qui entourent la grossesse et l'arrivée de bébé à l'international ? Du Maroc à la Grèce, en passant par l'Amérique latine et l'Asie du Sud, découvrez les traditions loufoques liées à la maternité. Suivez le guide !

Rites et traditions du monde : ces étranges croyances autour de la naissance
© voyata

Qu'il est bon de découvrir des méthodes ancestrales et croyances poétiques qui perdurent depuis des millénaires... Les légendes ont ce don de nous faire voyager et d'agrandir notre culture et ouverture d'esprit sans qu'une réservation de billets soit nécessaire. Bynativ, une communauté d'agences de voyage locales, a trouvé quelques récits d'antan liés à la grossesse et à la maternité qui pourraient donner des idées à Meghan Markle, Tina Kunakey ou Natasha Andrews, la chérie de Pierre Niney. 

Mix & Match en Colombie et au Venezuela

En Colombie et au Venezuela, le peuple amérindien Baris (ou Motilones) compte un peu plus de 10 000 personnes. Cultivateurs de coca et loin de se soumettre aux découvertes scientifiques qu'ils n'entendent pas, ils croient que l'ADN du bébé peut être altéré par les différents amants de la mère, qui est libre de sélectionner les qualités et forces de ces derniers pour les transmettre à son enfant. Dans cette tribu, il est donc recommandé à une femme enceinte de fréquenter plusieurs hommes pour s'imprégner de leur caractère et accumuler leurs aptitudes (bon chasseur, meilleur amant, homme protecteur...). Le but étant de faire de bébé, le meilleur être qui soit. Lorsque l'enfant naît, tous ceux qui ont contribué à son enrichissement se partagent la parentalité. 

Une chanson douce en Namibie

En Namibie, la tribu des Himbas se caractérisent par sa poésie. Là-bas, c'est la femme qui décide lorsqu'elle souhaite avoir un enfant. Quand le moment arrive, elle se réfugie au pied d'un arbre, où elle attend qu'une mélodie vienne à elle. Selon les informations collectées par Bynativ, cette berceuse est celle qui suivra l'enfant de sa naissance à sa mort et rythmera son existence. La future maman la fredonne ensuite à son partenaire, qui la chantera avec elle, lors de la conception de bébé. Ensuite, c'est au tour des autres membres de la famille et à tout le village d'apprendre cette chanson pour accueillir bébé comme il se doit. 

Protections maternelles au Maroc

Au Sud-Est du Maroc vivent les Ait Khebach, une tribu berbère. Pour eux, la vie du nouveau-né ne tient qu'à un fil et pour le protéger des jinns (mauvais esprits) l'enfant et la mère ne doivent faire qu'un. Pour cela, séance de relooking obligatoire : maquillage au khôl, mains et pieds dessinés au henné et coupe de cheveux pour maman et bébé, qui doivent se ressembler le plus possible. Le but est de tromper les esprits malins, qui peuvent échanger l'enfant avec l'un des leurs. 

Une liste (entachée) d'envies dans l'Antiquité

Si les mythes grecs ne nous choquent plus, la communauté d'agences de voyages locales, Bynativ vient de déterrer une croyance méditerranéenne autour de la grossesse surprenante. Selon les érudits de l'Antiquité, la maman a le pouvoir de marquer le corps de son enfant lorsqu'elle est frustrée. Cette hypothèse aristotélicienne expliquerait le lien de cause à effet entre les tâches de naissance des enfants et une projection mentale de la mère. Par exemple, si cette dernière a une envie de chocolat et qu'elle n'en mange pas, le corps de son enfant pourra être marqué d'une tâche brune !

L'âme précieuse à Bali

A Bali, les enfants ne touchent terre qu'à l'âge de 3 mois. Avant cela, leur âme, considérée comme pure, ne doit en aucun cas entrer en contact avec le sol, plein de mauvais esprits. C'est pour cela qu'ils sont toujours portés par un membre de leur famille. Une autre croyance veut que ce petit être fragile ne soit pas posé au sol, de peur d'être écrasé par la force terrestre. Il faut donc attendre que l'enfant atteigne ses 3 mois pour qu'il soit fort : la cérémonie d'Oton, sorte de baptême, est donné en son honneur. L'enfant est présenté au reste de la communauté et perçu comme important. 

Rites et traditions du monde : ces étranges croyances autour de la naissance
Rites et traditions du monde : ces étranges croyances autour de la naissance

Qu'il est bon de découvrir des méthodes ancestrales et croyances poétiques qui perdurent depuis des millénaires... Les légendes ont ce don de nous faire voyager et d'agrandir notre culture et ouverture d'esprit sans qu'une...