Australie : la présidente du Parlement contrainte de démissionner

Bronwyn Bishop, présidente du Parlement australien, a été forcée de présenter sa démission dimanche 2 août après une énorme polémique liée à son train de vie luxueux.

Après trois semaines de tempête politique, la présidente du Parlement australien a été obligée de démissionner. La raison : son goût pour les privilèges. Bronwyn Bishop, en poste depuis novembre 2013, serait une habituée des voyages en hélicoptère et en limousine. Des déplacements financés par les contribuables.
D’après Reuters, alors qu’elle devait se rendre à une collecte de fonds pour son parti (le Parti libéral), l’ancienne ministre de la Défense, de l’Industrie et de la Science a choisi l’hélicoptère comme moyen de transport pour un trajet de 100 km. Le montant de ce petit extra : 3000 euros. Un écart que l’opinion publique ne digère pas, alors qu’une politique d’austérité est menée par le gouvernement de Tony Abbott.
L’opposition surfe sur la polémique et ironise sur "l’addiction aux privilèges" de la présidente de la chambre des représentants. Soutenue par le Premier ministre qui considère qu’elle est "victime du système", Bronwyn Bishop a résisté jusqu’au bout. Elle a présenté des excuses 10 jours après le début du scandale en offrant de rembourser cet aller-retour controversé, plus 25% de pénalités pour avoir utilisé l’argent public. Sauf qu'entre-temps, d’autres excès ont été révélés, notamment une facture de 9000 euros de transport en limousine et d’autres voyages pour assister à des mariages. "Elle a pris la bonne décision après avoir fait  quelque chose qu’il ne fallait pas", a déclaré Tony Abbott au lendemain de la démission de celle qui est sa marraine en politique. Une commission chargée de reformer le système de frais de mandat des parlementaires a été mise en place dans le pays.

Bronwyn Bishop © Yoshikazu Tsuno AP SIPA

Voir aussi :

Australie : la présidente du Parlement contrainte de démissionner
Australie : la présidente du Parlement contrainte de démissionner

Après trois semaines de tempête politique, la présidente du Parlement australien a été obligée de démissionner. La raison : son goût pour les privilèges. Bronwyn Bishop, en poste depuis novembre 2013, serait une habituée des voyages en hélicoptère et...