Olivier Duhamel, accusé par Camille Kouchner d'inceste sur le fils d'Evelyne Pisier : rebondissements

La fille de Bernard Kouchner et Evelyne Pisier accuse son beau-père Olivier Duhamel d'avoir abusé sexuellement de son frère jumeau... Une enquête pour "viols et agressions sexuelles" a été ouverte et Bernard Kouchner a réagi aux allégations de sa fille.

Olivier Duhamel, accusé par Camille Kouchner d'inceste sur le fils d'Evelyne Pisier : rebondissements
© BALTEL/SIPA/NIVIERE/SIPA

[Mis à jour le 5 janvier à 17h56] Après les gravissimes accusations d'inceste de Camille Kouchner, Olivier Duhamel est désormais visé par une enquête pour "viols et agressions sexuelles". "Le parquet de Paris a ouvert ce jour une enquête des chefs de viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans et viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité", a déclaré dans un communiqué le procureur de la République, Rémy Heitz, le 5 janvier. Cette enquête a été confiée à la brigade de protection des mineurs (BPM) de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ). 

La fille de Bernard Kouchner et Evelyne Pisier (sœur de l'actrice Marie-France Pisier) a pointé du doigt celui qui fut l'époux de sa mère, Olivier Duhamel, en affirmant que le politologue avait abusé sexuellement de son frère jumeau, à de nombreuses reprises, alors que ce dernier n'avait que 13 ans, dans les années 80. 

Pourquoi une enquête a-t-elle été ouverte ?

A priori, plus de 30 ans après les agressions sexuelles supposées, les faits seraient prescrits. Mais les enquêteurs tenteront de faire la lumière sur la nature exacte des faits, déterminer si ceux-ci sont réellement prescrits et savoir s'il y a d'autres victimes.

"Dans l'affaire Olivier Duhamel, si les faits sont avérés, sur le plan pénal, c'est avant tout une agression sexuelle sur mineur. Est-ce qu'il existe chez cet homme-là une inclination? Le cas échéant, il y a un intérêt à ouvrir une enquête", avait précisé à BFM TV Rodolphe Costantino, avocat pénaliste à Paris.

Bernard Kouchner réagit aux accusations de sa fille

Quant au père de Camille Kouchner, l'ancien ministre des Affaires Étrangères Bernard Kouchner, il s'est exprimé via un communiqué transmis par son avocate Maryline Lugosi, et s'est dit fier de sa fille : "Un lourd secret qui pesait sur nous depuis trop longtemps a été heureusement levé. J'admire le courage de ma fille Camille".

Camille Kouchner a bien connu Olivier Duhamel puisque celui-ci a épousé sa mère dans les années 80. C'est quelques temps plus tard qu'Olivier Duhamel aurait, selon ses dires, commencé à abuser du fils d'Evelyne Pisier. Des accusations d'inceste qu'elle décrit dans son ouvrage La Familia Grande, disponible le 7 janvier aux éditions du Seuil.

Évelyne Pisier : le silence d'une mère

Quant à Évelyne Pisier, décédée à 75 ans en février 2017, elle aurait longtemps fermé les yeux et laisser s'installer une omerta sur la supposée relation incestueuse entre Olivier Duhamel et son fils. Celui-ci lui aurait raconté les faits plus de vingt ans plus tard...

Avant de rencontrer son second époux, Evelyne Pisier était professeure en droit et a eu trois enfants nés de son amour avec Bernard Kouchner : Julien, Camille et Antoine. Cinq ans après la naissance de leurs jumeaux, elle a mis un terme à leur mariage.

Plusieurs années après sa séparation d'avec Bernard Kouchner, celle qui est devenue  l'une des premières femmes agrégées en droit public et science politique entame une très sérieuse relation avec Olivier Duhamel. Ensemble, ils adoptent deux enfants chiliens en 1987 et 1989, prénommés Aurore et Simon.

Camille Kouchner dénonce "l'inceste"

"Petit, mon frère m'avait prévenue: 'Tu verras, ils me croiront, mais ils s'en foutront complètement.' Merde. Il avait raison", lit-on notamment dans des extraits du livre de Camille Kouchner, dévoilés par Le Monde.

Puis, dans ses lignes, Camille Kouchner interpelle Olivier Duhamel, l'homme qui les a élevés, elle et ses deux frères: "Je vais t'expliquer, à toi qui dis que nous sommes tes enfants. Quand un adolescent dit oui à celui qui l'élève, c'est de l'inceste. Il dit oui au moment de son désir naissant. Il dit oui parce qu'il a confiance en toi et en ton apprentissage à la con. Et la violence, ça consiste à décider d'en profiter, tu comprends ? Parce que, en réalité, à ce moment-là, le jeune garçon ne saura pas te dire non. Il aura trop envie de te faire plaisir et de tout découvrir, sûrement".

Et d'ajouter: "Toi qui as agressé mon frère pendant des mois, tu le vois, le problème ? Quasiment devant moi, en t'en foutant complètement, faisant de moi la complice de tes dérangements. Tu les vois, les angoisses qui nous hantent depuis ?".

Prescription, démission et conséquences

La Maîtresse de Conférences en droit privé sait que les faits tombent sous le coup de la prescription. Elle n'attend plus que justice soit faite, mais souhaite briser le silence. "T'es avocat. Tu sais bien que, pour cause de prescription, tu t'en sortiras. Tout va bien pour toi. Vingt ans. Sinon c'était vingt ans", a-t-elle ajouté dans son ouvrage, toujours à l'attention d'Olivier Duhamel.

"L'inceste arrive dans tous les milieux. Mon beau-père, je ne le balance pas aux lions, je m'en fiche un peu de ce qui va lui arriver… Je voulais juste l'enfermer dans un livre. Parler et que lui se taise, franchement, ce serait ça la décence", a détaillé Camille Kouchner dans ELLE

Après la révélation de ces accusations, Olivier Duhamel a annoncé sur Twitter qu'il démissionnait de la présidence de la FNSP (Fondation des sciences politiques). Celui qui était chroniqueur sur LCI n'officiera plus sur la chaîne, pour l'instant. "Étant l'objet d'attaques personnelles, et désireux de préserver les institutions dans lesquelles je travaille, j'y mets fin à mes fonctions", a-t-il déclaré, refusant d'en dire davantage aux médias.