Bernadette Chirac se retire, Brigitte Macron prend le relai

C'est officiel : Bernadette Chirac a adoubé Brigitte Macron. L'ancienne première dame a nommé l'épouse d'Emmanuel Macron à sa succession en tant que présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France. Un poste adapté à ces deux femmes de courage, engagées et qui partagent, contre toute attente, plusieurs points communs.

Bernadette Chirac se retire, Brigitte Macron prend le relai
© PJB/JacquesWitt/SIPÄ

Bernadette Chirac a été la figure de proue de la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France pendant 25 ans. Affaiblie par les années, l'épouse de Jacques Chirac, du haut de ses 86 ans, est "fatiguée" et "fragile", apprend-on dans l'ouvrage Bernadette Chirac, les secrets d'une conquête, d'Erwan L'Eléouet. Après un quart de siècle de bons et loyaux services, l'ancienne première dame doit donc se résoudre à passer le flambeau. Et quel meilleur successeur que Brigitte Macron ? Bernadette Chirac avait déjà discuté de cette éventualité avec l'actuelle première dame, au début du quinquennat d'Emmanuel Macron, et c'est elle-même qui a choisi son épigone. La décision a ensuite été approuvée à l'unanimité par le conseil d'administration.

Brigitte Macron et Bernadette Chirac, pas si différentes

C'est donc également Brigitte Macron qui sera aux commandes de la célèbre Opération Pièces Jaunes, lancée par la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France en 1989. Il faudra s'y habituer : l'épouse de Jacques Chirac ne sera plus la mascotte de cet évènement caritatif annuel, mais on fait confiance à Brigitte Macron pour briller et redonner son lustre à cette position. Les deux premières dames ont cela en commun : elles ont refusé de rester dans l'ombre de leur époux président et se sont immédiatement emparées de leur rôle. "Elles sont arrivés tard à l'Elysée. Bernadette à l'âge de 62 ans, Brigitte à l'âge de 64 ans. Elles se sont battues pour se faire une place et on le voit parfois avec Brigitte Macron qui se plaint de conseillers. Bernadette fustigeait les conseillers, ces petits marquis dans des fauteuils. Elle considérait qu'elle avait plus de sens politique que certains conseillers", avait constaté Erwan L'Eléouet sur le plateau de Soir 3.

Brigitte Macron, reine de l'engagement

"Ces deux dernières années, Madame Bernadette Chirac a eu l'occasion de mesurer et d'apprécier la volonté et l'engagement de Madame Brigitte Macron au service des Français et notamment à l'égard des plus vulnérables d'entre eux", lit-on dans le communiqué. En effet, Brigitte Macron n'est pas novice dans l'engagement pour des causes qui lui tiennent à cœur. Très concernée par la question du handicap, elle a participé au lancement du quatrième plan Autisme et a accueilli un groupe d'autistes à l'Elysée en juillet 2017. Quelques mois plus tard, elle apparaissait dans la série télévisée Vestiaires, afin d'interpeller le grand public sur le quotidien des nageurs handicapés. Une initiative audacieuse puisqu'une première dame française ne s'était jamais mise en scène de cette façon auparavant.

Brigitte Macron a également fait sienne la lutte contre le harcèlement scolaire en planchant sur des solutions pour contrer le problème. "J'ai été professeure donc j'ai eu affaire très souvent dans ma vie à des élèves qui étaient harcelés mais aussi à des élèves harceleurs. C'est un problème que je connais", avait-elle confié au micro de RTL. Autant de luttes auxquelles la première dame pourra continuer à se consacrer malgré la charge de sa nouvelle fonction.

Bernadette Chirac se retire, Brigitte Macron prend le relai
Bernadette Chirac se retire, Brigitte Macron prend le relai

Bernadette Chirac a été la figure de proue de la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France pendant 25 ans. Affaiblie par les années, l'épouse de Jacques Chirac, du haut de ses 86 ans, est "fatiguée " et "fragile ", apprend-on dans...