Babette de Rozières, dans l'équipe de Valérie Pécresse : ses déclarations choc

Saviez-vous que la cheffe Babette de Rozières faisait partie de l'équipe de campagne de Valérie Pécresse ? L'ancienne chroniqueuse de C à Vous est connue pour ne pas avoir sa langue dans la poche...

Babette de Rozières, dans l'équipe de Valérie Pécresse : ses déclarations choc
© Babette de Rozières et Raymond Delalande par Raymond Delalande/SIPA/SIPA

Valérie Pécresse a rassemblé sa "Grande armée" avec ses "mousquetaires" Eric Ciotti, Michel Barnier, Xavier Bertrand et Philippe Juvin, a-t-elle déclaré le 4 janvier lors de l'inauguration de son QG de campagne. En plus de ses anciens adversaire de la primaire des Républicains, la candidate à l'élection présidentielle s'entoure de nombreuses figures politiques plus ou moins connues des Français, dans sa conquête de l'Elysée

Parmi elles, l'on compte l'ancienne chroniqueuse de C à Vous et cheffe cuisinière Babette de RozièresConseillère régionale d'Île-de-France et déléguée spéciale Gastronomie, celle-ci avait déjà chanté les louanges de Valérie Pécresse en avril 2021, à 78Actu: "C'est une femme qui travaille et je me demande même comment elle fait dans sa vie privée car elle est sur tous les fronts".

"Les femmes ne visent pas l'échec et ne plient pas non plus, elles ont des colonnes vertébrales. Valérie a une colonne vertébrale, sinon je ne perdrais pas mon temps avec elle. C'est un chef, très féminine, et c'est ce qui fait sa force", avait-elle également assuré au sujet de la candidate à la présidentielle.

Babette de Rozières a brûlé les souvenirs de sa fille

Babette de Rozières est connue pour ne pas pratiquer la langue de bois. Jamais à court de déclarations choc, la cheffe a souvent évoqué sa querelle avec sa fille Valérie, qui avait porté plainte contre elle pour "usurpation d'identité" il y a plusieurs années.  "Je ne sais pas si elle existe encore! Je ne veux pas savoir et je n'en dirai pas plus. Elle a fait des choses qui sont inacceptables pour un parent", avait-elle notamment confié à son sujet, dans L'Instant De Luxe, en octobre dernier. Et d'ajouter: "Tout ce que je sais c'est que j'ai tourné la page. Et quand je le fais je range le livre dans la bibliothèque. Ce livre là, ce chapitre je l'ai brûlé. C'est beaucoup de douleur. Une fille, c'est dans les tripes que ça sort et quand les tripes sont malades faut arrêter". 

Dans son livre Toujours Se Relever, l'ex-chroniqueuse de C à Vous avait également raconté de quelle manière elle avait tenté d'oublier sa fille: "J'ai ressorti tout ce que j'avais conservé de son enfance: les petits dessins, les petits mots qu'elle m'écrivait pour mon anniversaire, les colliers de nouilles qu'elle m'offrait pour la fête des mères, les photos. J'ai tout rassemblé, j'en ai fait un petit tas que j'ai jeté dans la cheminée, puis j'ai allumé le feu. […] Une volute de fumée noire s'éleva dans l'âtre emportant la mémoire de ma fille".

Babette de Rozières, violée dans son enfance

Dans son ouvrage, le nouveau soutien de la postulante LR à l'Elysée avait également raconté un terrible souvenir d'enfance.

Babette de Rozières a été violée par un ami de sa mère, alors qu'elle était toute jeune. "Il me prenait sur ses genoux et me faisait asseoir sur son sexe. J'étais une toute petite fille d'à peine cinq ans. Tesseyre profitait de ces moments pour me caresser et m'enfonçait son doigt dans le sexe. J'avais mal, très mal, et jamais je n'ai osé le dire, pas même à ma grand-mère, j'avais trop peur. Et la scène s'est répétée à chaque fois qu'il me voyait", a-t-elle raconté.

Babette de Rozières : ce qu'elle reproche à Mimie Mathy

Reine des fourneaux, Babette de Rozières n'avait pas hésité à pointer du doigt Mimie Mathy qu'elle avait taxée de racisme, racontant qu'elle l'avait aperçue dans une émission de Michel Drucker, qui célébrait l'année de l'Outre-mer. "Ce qu'elle avait dit à l'époque, quand j'étais passée devant elle, c'était inacceptable", avait-elle expliqué dans L'Instant De Luxe.

Native de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, l'ancienne animatrice télé devenue femme politique avait également raconté à L'Express: "En me voyant passer, elle a balancé avec un dédain incroyable que Drucker ne recevait que des gens de couleur. J'étais abasourdie".