Une journaliste agressée sexuellement en direct : "Personne n'a rien fait"

Une journaliste italienne a été victime d'une agression sexuelle en plein direct. "Allez, ne te fâche pas, passons à autre chose", lui a conseillé son confrère...

Une journaliste agressée sexuellement en direct : "Personne n'a rien fait"
© Capture d'écran

Images choc. En Italie, samedi 27 novembre, une journaliste a été victime d'une agression sexuelle en plein direct. Greta Beccaglia se trouvait aux abords du Stade Carlo Castellani pour évoquer le match du championnat italien opposant Empoli à Fiorentina avec les supporters présents sur place. La jeune femme était face aux caméras de la chaîne Toscana TV, lorsqu'un homme lui a touché les fesses. Sur les images, on observe celui-ci s'approcher de la présentatrice en crachant dans sa main avant de la frapper. Au même moment, deux autres supporters lui ont lancé des phrases obscènes.

© Capture d'écran

La victime en état de choc : "Personne n'a rien fait"

Au lendemain de l'agression, la journaliste de 27 ans a révélé s'être "sentie indignée" et "violée" au journal Corriere della Sera. "Pour cette personne, j'étais comme un poteau sur lequel frapper pour évacuer sa colère. Ce n'étaient pas des fans, c'étaient des bourreaux", a-t-elle ajouté. Puis la victime et revenue sur ces longues minutes traumatisantes. "Tout le monde criait et je me sentais impuissante. J'ai été choquée par le regard de ces supporters, ils étaient féroces, comme des bourreaux. Les supporters ne sont pas comme ça, ils ne devraient pas être comme ça.", s'est-elle indignée. En état de choc, la victime a regretté l'attitude passive des personnes présentes au moment des faits. "Mais savez-vous ce qui m'a blessé aussi ? Que personne autour de moi n'a rien dit. Tout le monde a vu, mais personne n'a rien fait ou dit", a-t-elle souligné.

"Allez, ne te fâche pas" : La remarque stupéfiante de son collègue

Le présentateur Giorgio Micheletti était en duplex avec la journaliste lorsque l'agression a eu lieu. Témoin de la scène, l'homme a lâché une phrase stupéfiante à sa collègue. "Allez, ne te fâche pas, passons à autre chose", a-t-il conseillé. Des propos pour lesquels il a ensuite tenu à s'excuser, rapporte Greta Beccaglia. "Giorgio est un professionnel sérieux. Je pense qu'il n'a pas réalisé sur le moment ce qui se passait réellement. Mais ensuite, en studio, il s'est excusé à plusieurs reprises et m'a invité à raconter ce qui s'était passé et à faire un rapport", a rassuré la journaliste.

L'homme a par ailleurs réitéré ses excuses à travers un communiqué. "Je m'excuse pour les mots malheureux que j'ai utilisés", a-t-il déclaré, précisant : "À ce moment-là, mon seul intérêt était d'aider Greta.". Pour l'heure, la police a déclaré avoir identifié l'homme qui a agressé Greta Beccaglia. La journaliste a porté plainte et la chaîne Toscana TV s'est engagée à prendre en charge tous les frais judiciaires.