Sarkozy crie à l'injustice, Marisa et Carla Bruni réagissent (bizarrement)

Nicolas Sarkozy a commenté sa condamnation à de la prison sur le plateau du JT de 20H. Son épouse Carla Bruni-Sarkozy, et sa belle-mère, Marisa Bruni Tedeschi, ont également brisé le silence... de façon très étrange.

Sarkozy crie à l'injustice, Marisa et Carla Bruni réagissent (bizarrement)
©  GUIBBAUD-POOL/SIPA

Nicolas Sarkozy continue de crier à l'injustice. Sur le plateau du 20H de TF1, l'ancien président de la République, condamné à trois ans de prison, dont un ferme, dans l'affaires des écoutes, a assuré face à Gilles Bouleau : "Moi je dis la vérité. C'est à l'accusation d'apporter la preuve de ma culpabilité, ce n'est pas à moi d'apporter la preuve de mon innocence". L'ex-chef de l'Etat a également assuré qu'il était la cible de magistrats en colère. Florilège de ses déclarations.

"La vérité explosera"

- "La seule chose qui reste (de l'enquête, ndlr) c'est des bribes de conversations téléphoniques avec mon avocat (Thierry Herzog, également condamné, ndlr), où on me prête l'intention de faire une démarche en échange de renseignements. (...) On me condamne pour ça, pour une intention?"

- "Je ne demande qu'une chose: la vérité et le respect des règles de droit. Je n'ai jamais parlé de justice politique et je n'en parlerai jamais, mais il y a des règles et il n'y a aucune raison que ces règles soient bafouées pour la seule raison qu'il s'agisse de moi."

- "Je n'ai jamais trahi la confiance des Français. Ce qui se passe aujourd'hui est une injustice profonde, je la dénoncerai et la vérité explosera".

"Je suis habitué à subir ce harcèlement"

- "Je suis habitué à subir ce harcèlement depuis 10 ans (...) 10 ans que des moyens considérables sont mis en œuvre pour absolument trouver quelque chose à me reprocher".

- "Je n'ai pas la volonté de revenir en politique. J'ai tourné cette page. Mais je n'ai pas tourné la page de la France : je serai attentif à la situation du pays".

Carla Bruni-Sarkozy : son soutien choque

De son côté, Carla Bruni-Sarkozy a exprimé son soutien à son époux sur les réseaux sociaux... avec une image que certains jugent inappropriée. La chanteuse de 53 ans a publié le dessin de Marianne, représentée avec une larme qui perle le long de sa joue, qu'elle a légendé : "Avec toi pour toujours". Un visuel qui date du lendemain des attentats de Bataclan, survenu le 13 novembre 2015.

Face à cette réappropriation, une myriade d'internautes ont dit leur indignation sur Twitter : "Quelle indignité", "Indécent", ou encore :"Comment peut-on mettre ces 2 évènements sur le même plan". 

La belle-mère de Sarkozy tape du poing sur la table

La mère de Carla Bruni-Sarkozy, Marisa Bruni Tedeschi, a elle aussi réagi à la condamnation de son beau-fils.

Elle a publié trois clichés de l'ex-chef de l'Etat sur Instagram, qu'elle a chacun légendés: "Ils auront honte. Ils ne connaissent pas le mot respect",

"Dommage qu'Émile Zola ne soit pas là. Tu les écraseras",

et "Comme ces choses que les chiens laissent sur les trottoirs et que l'on écrase avec un pied".