Prendre le métro (Bus, RER) : 100 % du trafic RATP fin mai

Ce 11 mai, de nombreux Français déconfinés ont repris le travail et ont ainsi réinvesti les transports en commun. Distanciation sociale, masque, heures de pointe... Récap sur le premier jour de déconfinement des métros, bus, RER de France et annonces.

Prendre le métro (Bus, RER) : 100 % du trafic RATP fin mai
© Francois Mori/AP/SIPA

[Mise à jour mardi 12 mai à 12h41] "La RATP devrait être à 100 % de son offre fin mai et la SNCF début juin", a indiqué Élisabeth Borne sur France Info. Valérie Pécresse a indiqué sur France Inter que la reprise totale sur le réseau SNCF devrait intervenir "le 2 juin".
Jean-Baptiste Djebbari a indiqué sur RTL que "plus de 95 %" des passagers dans les transports en région parisienne portaient un masque lundi. Cette protection est censée être désormais obligatoire, en vertu d'un décret pris en urgence par le gouvernement dans l'attente de la promulgation de la loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire.

Alors que le la France entame ce lundi 11 mai son premier jour de déconfinement, beaucoup de Français s'inquiètent de devoir emprunter à nouveau les transports en commun. Si le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures afin de protéger les usagers des métros, bus, RER et tramway du Covid-19, les règles ont-elle été respectées ?

Gros couac sur la ligne 13 

Premier jour de déconfinement et premier couac pour les transports parisiens ! Si la RATP assure désormais 75% de son trafic, 60 stations de métros restent fermées et des filtrages à l'entrée des stations devaient être assurés. 
Or, les premières images de ce lundi 11 mai, notamment au sein de la ligne 13, où 85% des métros circulent, ont de quoi inquiéter. 

En effet, au niveau de Saint-Denis, la première rame de métro de la journée a circulé avec plus de 40 min de retard, ce qui a causé des attroupements importants sur les quais et dans les rames. "La fréquentation des trains a été particulièrement importante en début de service" a expliqué la RATP. Un engorgement qui s'est par la suite résorbé, laissant place à des rames quasiment vides.

Dans le RER, les règles de distanciation sociale semblent aussi difficiles à respecter aux heures de pointe. Rames bondées, voyageurs agglutinés sur les quais... Pour les RER A et B, l'affluence était quasiment celle des jours d'avant le confinement

Des règles de distanciation sociale respectées 

Malgré ces frayeurs matinales, le retour dans les transports en commun s'est déroulé "correctement", a déclaré le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari sur CNEWS. Le port du masque est respecté, beaucoup d'agents SNCF, RATP et de policiers sont mobilisés, et l'affluence hors heures de pointe semble bien plus faible que redoutée. 

À Paris, 60 stations de métro, sur 302 au total, sont restées fermées, notamment sur les lignes 8 et 9 qui voient la quasi totalité de leur ligne à l'arrêt. Toutefois, toutes les stations et gares de RER, dont les gares de banlieues, sont ouvertes. "Nous y tenions, pour ne pas laisser les habitants de la banlieue sans solution" a justifié Catherine Guillouard, PDG de la RATP. 

Port du masque obligatoire et sanctions 

Comme l'a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe, le port du masque sera strictement obligatoire dans les transports publics dès ce lundi 11 mai.

Les personnes contrôlées sans masque feront l'objet d'une amende de 135 euros, et seront contraintes de quitter les lieux. "Quelqu'un qui fait courir un risque doit rentrer chez lui", a déclaré Christophe Castaner samedi 2 mai sur RTL.

Dans un entretien pour le JDD paru le 3 mai, la Présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a annoncé que les masques en tissu "seront distribués aux détenteurs d'un passe Navigo, disponibles aux guichets".

Des masques chirurgicaux seront également distribués à tous les voyageurs aux entrées des gares pendant les trois premières semaines du déconfinement. De plus,"tous les points de vente du réseau, ainsi que les distributeurs automatiques, proposeront les masques chirurgicaux au prix fixé par Bercy de 95 centimes"

Concernant les gels hydro-alcooliques, SNCF et RATP mettront 300 distributeurs automatiques dans les principales gares et stations de métro. 

Respect des mesures barrières 

Afin de limiter les risques de propagation du coronavirus, des mesures de distanciation sociales strictes seront mises en place dans tous les métros, bus, tramway et RER. 

Sur les quais et dans les trains, des autocollants au sol indiqueront où se placer afin de respecter une bonne distance avec son voisin.
Dans les rames, les usagers devront respecter la règle d'un siège sur deux (quitte à laisser passer 2 ou 3 métros), afin de ne jamais avoir de voisin. 

Contrôles et sécurité

En Île-de-France, les heures de pointe des métros et RER sont réservés aux travailleurs, qui devront se munir d'une attestation de leur employeur pour emprunter les transports aux "heures de pointe" : de 6h30 à 9h30 et de 16h à 19h.

Une auto-attestation a également été validée par la préfecture pour les usagers des transports en commun de l'île-de-France qui devront se déplacer en métro ou RER sans motif professionnel à partir du 11 mai. Sans attestation ou motif valable de déplacement durant ces tranches horaires, les usagers seront verbaliser d'une amende de 135 euros.

En cas de non-respect des règles, "les adjoints de sécurité, les gendarmes adjoints volontaires, les réservistes de la police et de la gendarmerie nationale ainsi que les agents de sécurité assermentés dans les transports mais aussi les agents des services de l'autorité de la concurrence pour les commerces, pourront constater le non respect des règles de l'urgence sanitaire et le sanctionner" a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner sur RTL samedi 2 mai.