Elisa, enceinte de 6 mois, morte dévorée par des chiens : ce qu'il s'est passé

Elisa Pilarski, 29 ans, a été dévorée par des chiens alors qu'elle était enceinte de six mois, dans la forêt de Retz, dans l'Aisne, le 16 novembre. C'est son compagnon Christophe qui a découvert son corps "mangé". Des investigations permettent d'en savoir plus sur les circonstances exactes de sa mort.

Elisa, enceinte de 6 mois, morte dévorée par des chiens : ce qu'il s'est passé
© Samuel Areny / 123RF

C'est un drame épouvantable, atroce, révulsant. Elisa Pilarski a été tuée, dévorée par des chiens, le 16 novembre dans la forêt de Retz, dans l'Aisne, en Picardie. Ce fatal après-midi, la jeune femme, enceinte de six mois, part promener l'un de ses cinq chiens, Curtis. Mais en pénétrant dans la forêt de la commune de Saint-Pierre-Aigle, où elle a l'habitude de se balader, l'inquiétude monte : une partie de chasse à courre organisée par l'association "Le Rallye de la Passion" se déroule en présence de 17 cavaliers. Elisa raconte, dans un post sur Facebook, qu'elle s'est querellée avec le propriétaire d'un malinois qui ne tenait pas son canidé en laisse. Paniquée, elle contacte vers 13h le père de son futur enfant, Christophe Ellul. Ce dernier se trouve alors au travail, à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, à 70 km de la forêt. "Elle m'a envoyé un message en m'expliquant ce qui se passait, en me disant qu'elle était inquiète et qu'il y avait beaucoup de chiens et qu'elle tenait Curtis", a-t-il raconté à BFM TV

"Elisa était dévorée de partout"

L'homme arrive sur place vers 15h pour rassurer sa compagne et reconnaît le 4x4 de celle-ci. "C'est là que j'ai croisé des chiens de chasse, dans un premier temps, puis un cavalier. J'ai continué à la chercher. J'ai appelé Curtis (leur chien, ndlr) et c'est là que Curtis m'a prévenu en aboyant". Christophe suit son cabot, qui le conduit vers un ravin. Il se penche et observe Curtis faire le tour d'un "tronc d'arbre".

Voyant que son chien reste à cet endroit, le compagnon d'Elisa descend le récupérer. Seulement, en s'approchant du précipice, il découvre avec horreur que ce qu'il croyait être un tronc d'arbre est en fait le corps de sa compagne. "Le ventre de ma femme était à découvert. Elle a été déshabillée entièrement. (...) Elle était dévorée de partout. J'ai repris Curtis qui s'était couché, je l'ai remonté dans ma voiture et j'ai été voir des voisins qui m'ont aidé à appeler la police", a-t-il expliqué en état de choc. 

Elisa et Christophe "attendaient absolument ce bébé"

Les morsures sont nombreuses sur le corps d'Elisa et Curtis semble avoir reçu plusieurs coups de crocs. Sandrine, belle-sœur de la victime, a raconté : "Mon frère m'a appelée quand il a découvert le corps de ma belle-sœur en me disant : 'Elisa est morte, elle a été mangée' (...) Quand je suis arrivée sur les lieux, il y avait la gendarmerie, le SAMU, mon frère a été pris en charge."

Et d'ajouter, traumatisée : "Ils attendaient absolument ce bébé, ils étaient tellement contents. On leur a enlevé deux vies." Elisa et Christophe, qui s'étaient rencontrés lors d'un concours canin, projetaient de s'installer dans le Sud de la France afin d'y entamer leur vie de famille.

Elisa, morte dévorée par des chiens : autopsie et investigations

Selon les conclusions de l'autopsie d'Elisa Pilarski, la jeune femme est décédée entre 13h et 13h30 à la suite d'une "hémorragie consécutive à plusieurs morsures aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête". Une information judiciaire a été ouverte pour "homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement résultant de l'agression commise par des chiens".

Le parquet de Soissons a déclaré que des prélèvements d'ADN avaient été effectués sur les 67 chiens participants à la chasse et qui auraient pu causer la mort de la jeune femme ce jour-là, afin de déterminer le ou les responsables. La salive des cinq chiens du couple, de race American Staffordshire Terrier (Am staff) a également été prélevé pour ne laisser aucune place au doute. Une "altercation entre Curtis et les chiens de chasse est un scénario possible. Avec sa muselière, son chien ne pouvait pas se défendre et la jeune femme serait intervenue pour le sauver. Mais nous ne sommes pas experts, ce ne sont que des suppositions", avance Rodolphe, membre de l'association Abolissons la Vénerie Aujourd'hui, à Paris Match. Il poursuit : "Il faut savoir que ces chiens, qui chassaient le chevreuil, ont l'habitude d'attaquer directement un animal vivant, en le dépeçant".
De son côté, l'association "Le Rallye de la Passion", organisatrice de cette chasse au chevreuil et la Société de Vènerie rejettent toute responsabilité dans la mort de la jeune femme et indique qu'aucun chien de l'équipage ne présente de morsures

Les corps des victimes rapatriées dans le Sud

Christophe Ellul, compagnon et futur papa des victimes a dit toute sa confiance en la justice et a écrit au président de la République, Emmanuel Macron. "J'espère qu'il va me contacter ou qu'il va faire le nécessaire pour accélérer l'enquête", a-t-il déclaré à l'Union.
Après avoir reconnu les corps de sa compagne et de son futur bébé, Enzo, ce mercredi, le jeune Saint-Pierrois se dit "perdu". "Ils ont maquillé ma femme, mais ils n'ont pas réussi à la réparer". Christophe Ellul s'est occupé du rapatriement des dépouilles dans le Sud-Ouest, région d'où est originaire sa compagne et où il songe désormais s'installer après cette tragédie. 

Elisa, enceinte de 6 mois, morte dévorée par des chiens : ce qu'il s'est passé
Elisa, enceinte de 6 mois, morte dévorée par des chiens : ce qu'il s'est passé

C'est un drame épouvantable, atroce, révulsant. Elisa Pilarski a été tuée, dévorée par des chiens,  le 16 novembre dans la forêt de Retz, dans l'Aisne, en Picardie. Ce fatal après-midi, la jeune femme, enceinte de six mois, part promener...