Elles sont Gilets Jaunes : qui sont ces femmes qui manifestent ?

Dans les manifestations des gilets jaunes, on peut voir des femmes seules, des mères, des femmes au foyer, des travailleuses salariées, employées.... Sur les ronds-points ou dans Paris elles font entendre leurs voix. On les aperçoit, mais on ne les connait pas. Une enquête réalisée par Elabe et commandée par l'institut Montaigne permet de dresser le portrait-robot des femmes gilets jaunes et leurs conditions de vie... Qui sont ces manifestantes ?

Elles sont Gilets Jaunes : qui sont ces femmes qui manifestent ?
© Claude Paris/AP/SIPA

Gilets jaunes. Une expression tellement utilisée aujourd'hui qu'on en oublierait le sens. Pourtant derrière ce terme se cachent des hommes... et des femmes !  C'est grâce à une étude menée par Elabe pour l'Institut Montaigne que l'on peut préciser plus clairement le profil type d'un(e) gilet jaune. L'acte 19 a rassemblé 40 000 personnes en France. Lors de ce dernier weekend du 23/24 mars 2019, une nouvelle polémique a fait surface. Une septuagénaire, militante d'Attac, a été blessée alors qu'elle participait à la manifestation non-autorisée à Nice. Un événement qui montre que les femmes son présentes et actives dans le mouvement Gilets Jaunes. Des visages féminins qui ont des points communs et dont la visibilité est forte. Qui sont-elles ? 

Les femmes seules en tête de cortège 

Les gilets jaunes sont majoritairement issus de classes populaires : 25 % sont ouvriers ou ouvrières et 20% sont employé-e-s. Dans l'Express, on peut lire que 53 % d'entre eux sont des hommes mais que cela reste un mouvement inhabituellement porté par des femmes. "C'est assez inédit de voir les femmes aussi présentes sur des lieux, types barrages routiers et blocages, qui jusqu'à présent, dans d'autres mouvements sociaux étaient des types d'actions masculins"  explique Magali Della Sudda, chargée de recherches au CNRS et à Sciences-Po Bordeaux dans Tv5Monde. L'étude relève un autre point particulièrement intéressant : les femmes vivant seules avec enfants sont surreprésentées chez les gilets jaunes (12%). Les gilets jaunes, en grande majorité, ont aussi des fins de mois difficiles pour 65% d'entre eux et considèrent à 87% vivre dans une société injuste. 

Une défiance unificatrice envers les politiques 

Que ce soit pour un homme ou bien pour une femme, une chose est certaine : la confiance envers les institutions se fait de plus en plus difficile. Les gilets jaunes sont 75% à se méfier des partis politiques et 80% à défier le chef de l'État. Un rejet du système politique français se fait ressentir dans leurs préférences relevées par l'étude Elabe33% des manifestants rejettent tout parti politique, 19%  sont proches du Rassemblement National et 10% de La France Insoumise.

Le sentiment d'injustice et d'abandon de la part des politiques est ce qui unit le plus les deux sexes. 

Laëtitia Casta explique dans une interview au magazine Grazia que les femmes, malgré leurs vies parfois compliquées, "tiennent parce qu'une femme sait à l'euro près ce que ça représente, le coût de la vie. Leur vision est concrète."
Si par le biais des gilets jaunes, les femmes apportent une nouvelle image de la politique, on peut espérer que l’environnement politique dirigé majoritairement par les hommes saura davantage évoluer et se restructurer. Avec cette vindicte populaire, la féminisation de la chose publique est en marche...

Elles sont Gilets Jaunes : qui sont ces femmes qui manifestent ?
Elles sont Gilets Jaunes : qui sont ces femmes qui manifestent ?

Gilets jaunes. Une expression tellement utilisée aujourd'hui qu'on en oublierait le sens. Pourtant derrière ce terme se cachent des hommes... et des femmes !  C'est grâce à une étude menée par Elabe pour l'Institut Montaigne que...