Mélanie Thierry : "Personne n'arrive à la cheville de mon mec"

Dans "Pour Une Femme" de Diane Kurys, Mélanie Thierry incarne une femme amoureuse et nous transporte avec brio, à l'aube des années 50, au cœur de cette passion enivrante. A Paris, dans le palace où nous l'avons rencontrée, cette fille adorable et spontanée poursuit l'enchantement. Rencontre.

Beauté solaire au format poche, Mélanie Thierry, sourire large et yeux immenses, n'est pas l'une de ces jolies blondes insipides. Du caractère, de la répartie et de l'humour, cette adorable nana en a à revendre.

JournalDesFemmes.com : Pourquoi vous dans "Pour une Femme" ?
Mélanie Thierry : La réalisatrice a dû trouver en moi quelque chose qui s'apparentait à sa mère. Elle recherchait une douceur, une forme de luminosité, une alchimie entre trois acteurs car il s'agit d'un personnage partagée entre deux hommes, deux frères...

Comment décririez-vous votre éducation ?
Heureuse, équilibrée, pas religieuse en tout cas. Je ne suis jamais allée à l'église. J'ai grandi en banlieue, à Sartrouville, mon père était représentant dans la restauration, ma mère était préparatrice en pharmacie à mi-temps, pour s'occuper de ses enfants. Elle nous a élevés avec beaucoup d'amour, de tendresse, de câlins, d'affection. J'étais très proche d'elle, totalement dans la confidence, c'était fusionnel. Mon père aussi s'est investi, mais il était plus distant.

melanie thierry3
Mélanie Thierry dans Pour Une Femme, en salles le 3 juillet. © Europacorp Distribution

Quelle maman êtes-vous ?
J'ai une adoration pour mon enfant. J'utilise les mêmes mots que ma mère pour le rassurer, au point que j'ai l'impression de l'entendre quand je parle à Roman (5 ans, ndlr). C'est une responsabilité aussi. J'ai vraiment conscience d'avoir fondé une famille et de devoir veiller sur ce foyer. J'essaye aussi de rester une femme et de faire attention à mon compagnon.

Enfant, quel était votre rêve ?
Je n'ai pas eu le temps d'avoir des rêves, j'ai commencé très très jeune dans la mode, le mannequinat, c'était un univers tellement exceptionnel, fou, grandiose, à l'opposé de mon monde "pavillonnaire" des Yvelines. Je trouvais cela magique, exaltant.

Une vraie petite fille modèle...
Pas vraiment. J'étais un garçon manqué, toujours sur mon vélo. Au collège, je suis devenue une rebelle avec tatouages et piercings. C'est seulement pour les séances photos que je me coiffais et m'habillais décemment.

Vous aviez un fantasme d'adolescente ?
J'étais attirée par les filles, fascinée par les tops : Cindy Crawford, Linda Evangelista, Helena Christensen... Encore aujourd'hui, dans la rue, je regarde davantage les filles, leur démarche, leur façon de porter une robe, de tenir un sac, de fumer une cigarette...

melanie thierry2
Mélanie Thierry dans Pour Une Femme, en salles le 3 juillet. © Europacorp Distribution

Y a-t-il une actrice qui vous émeut particulièrement ?
Isabelle Adjani. J'ai regardé en boucle L'Eté Meurtrier, Adèle H et Camille Claudel. Je la trouvais sublime, mystérieuse, énigmatique. J'adorais sa voix, son insolence, elle était tellement flamboyante...

Et qu'est-ce qui plaît chez vous ?
Je me le demande toujours. Je ne croyais pas que je pouvais devenir comédienne, c'est inespéré. J'ai toujours profité de tout au maximum car pour moi une chance pareille ne peut qu'être éphémère. Dans les moments où ça marche moins bien, j'envisage une reconversion, un métier plus sérieux. Je suis d'une nature solide, pas du genre à m'apitoyer sur mon sort. J'ai parfois du chagrin, jamais d'amertume.

Qu'est-ce que vous aimez chez vous ?
Mon petit côté teigneux. Je sors vite de mes gonds. Je suis impulsive, je ne supporte pas les gens tièdes.

Votre corps...
Je l'apprécie. J'aime avoir des seins, des fesses. Je me trouve beaucoup plus désirable et sensuelle qu'il y a dix ans. J'étais tellement complexée...

Il y a une personnalité dont vous pourriez tomber amoureuse ?
Il n'y en pas une qui arrive à la cheville de mon mec. Raphaël est de plus en plus beau, il est brillant, drôle, tellement doué. Cela fait onze ans qu'on est ensemble et c'est de plus en plus fort.

Portrait chinois :

Si vous étiez un film : Certains l'aiment chaud (Some Like it Hot) de Billy Wilder
Une chanson : Woman de John Lennon
Un animal : un tigre, c'est majestueux
Une odeur : celle de la rose
Un plat : le clafoutis aux cerises
Une drogue : l'héroïne, l'opium des poètes
Si vous étiez un homme : Ah non, je suis trop heureuse d'être une femme !

 

Mélanie Thierry : "Personne n'arrive à la cheville de mon mec"
Mélanie Thierry : "Personne n'arrive à la cheville de mon mec"

Beauté solaire au format poche, Mélanie Thierry, sourire large et yeux immenses, n'est pas l'une de ces jolies blondes insipides. Du caractère, de la répartie et de l'humour, cette adorable nana en a à revendre. JournalDesFemmes.com :...