Nicole Croisille a 85 ans : Trauma, Chirurgie, "Vraie nature", Amour...

Nicole Croisille fête ses 85 ans. La chanteuse et comédienne, pas près de raccrocher le micro, est passée par l'Opéra de Paris, Broadway, le Théâtre, le Cinéma... L'opération qu'elle a subie, son récent traumatisme, sa situation amoureuse, sa "vraie nature": secrets d'une artiste surdouée.

Nicole Croisille a 85 ans : Trauma, Chirurgie, "Vraie nature", Amour...
© Nicole Croisille en 2019 par Marechal Aurore/ABACA

Elle est l'une des grandes voix de la chanson française avec des succès comme Une femme avec toiTéléphone-moi et Parlez-moi de lui, une danseuse hors-pair, et c'est à elle que l'on doit le célèbre "Chabadabada". Nicole Croisille célèbre ses 85 ans ce 9 octobre 2021.
Ses débuts à l'Opéra de Paris, ses passages à Broadway, ses opérations de chirurgie, l'agression qu'elle a vécue récemment, les hommes de sa vie: tout ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur l'artiste qui n'a pas fini de nous surprendre...

Danseuse, mais pas...

Nicole Croisille nait en 1936 à Neuilly-sur-Seine. Elle est la fille d'un père directeur d'agence de tourisme et d'une mère pianiste. Dès l'enfance, la petite fille a le cœur à la danse. Dotée d'une véritable âme d'artiste, elle chausse ses chaussons et devient danseuse à l'Opéra de Paris dès l'âge de huit ans. Mais son père refuse qu'elle se présente au concours des petits rats. Alors, elle abandonne son rêve de briller sur scène et reprend le cours d'une vie plus normale, en prenant des leçons de dactylographie. Mais ses espoirs ne sont pas totalement éteints, puisque Nicole Croisille suit en parallèle les classes de la Comédie-Française (rien que ça) et en intègre le ballet. 

Nicole Croisille a été mime et a chanté à Broadway

Décidément dotée de nombreux talents, l'artiste suit les cours de Marcel Marceau et devient mime. Dès les années 60, cette férue de Jazz chante en anglais dans les clubs américains. Puis, en France, elle danse pour la revue de Joséphine Baker, s'il vous plaît! Puis, elle retourne à New York et se produit sur la scène prestigieuse de Broadway.

Nicole Croisille est à l'origine du "Chabadabada, Chabadabada..."

Nicole Croisille a été la voix intérieure d'Annouck Aimée, dans Un Homme, Une Femme. C'est elle qui a interprété l'iconique chanson du film de Claude Lelouch. "On était en studio, en train de préparer la musique (...) Pierre Barouh n'avait pas encore écrit le texte (...) Comme on était tous les deux très férus de musique brésilienne, on a fait des onomatopées", a raconté Nicole Croisille sur TV5Monde. En entendant les fameux "dabadabada" (et non pas "chabadabada", précise la comédienne), Claude Lelouch a alors exigé que ces onomatopées restent les paroles de la musique. 

Nicole Croisille a été opérée pour des problèmes de voix

Dotée d'une voix puissante et souvent comparée à Nicoletta, Nicole Croisille s'est fait opérer des cordes vocales en 1978, après un "surmenage vocal". "J'avais commencé à m'esquinter les cordes vocales à New York en 1965 où je chantais dans un spectacle sans micro. Le micro était dans la rampe donc il fallait cartonner, tout en dansant en même temps. Et là j'ai commencé à me créer un polype sur les cordes vocales. Dix ans après ça m'a rattrapé au moment-même où le succès est arrivé (...) Le polype s'est transformé en nodules et un jour j'ai craché du sang donc je me suis inquiétée", avait-elle raconté à Pure In Charts. Après son opération, Nicole Croisille a dû subir une convalescence plutôt compliquée, au cours de laquelle elle n'a pas eu l'occasion de donner de la voix.

Nicole Croisille a été victime d'un vol à la portière

En janvier 2019, Nicole Croisille a vécu une expérience plutôt traumatisante. Alors qu'elle sortait du théâtre de la Renaissance dans le Xe arrondissement de Paris, vers 00h45, elle a pris sa voiture, a déposé ses sacs sur le siège passager et s'est mise au volant. Mais brusquement, un homme a ouvert la portière du véhicule et a dérobé son sac à main, où se trouvait ses papiers d'identité et ses cartes bancaires. Heureusement, l'homme a pu être rapidement interpellé, grâce à la chanteuse qui a pu en faire une description précise aux policiers. 

Nicole Croisille est une paresseuse cachée

Nicole Croisille a beau être une artiste polyvalente à la carrière prolifique, elle a découvert, lors du premier confinement, qu'elle avait une véritable tendance à la paresse. "J'ai découvert que ma vraie nature est d'être paresseuse. Si tout le monde à l'impression que je suis une hyperactive, c'est pour contrer ça. Depuis mes plus jeunes années, je lutte contre ma vraie nature. J'ai pu enfin me découvrir moi-même, j'ai mis le temps", a-t-elle déclaré au micro d'Europe 1.

Quelle est sa situation amoureuse ?

Très discrète sur sa vie privée, Nicole Croisille se confie rarement sur sa situation amoureuse. Tout juste indiquait-elle dans Paris Match, en 2017: "J'ai eu des hommes dans ma vie, mais je préfère désormais être seule. Et avoir de vrais amis sur lesquels je peux compter".

Nicole Croisille a encore le trac

Malgré ces décennies de pratique, la chanteuse et danseuse est encore envahie par l'angoisse avant de monter sur scène. "Je suis impraticable une semaine avant le concert. Mes angoisses sont en amont. Plus la date approche et plus je sais que j'ai les capacités de le faire. J'ai juste la trouille du trou de mémoire dû au manque de concentration à un moment donné", confiait-elle à Pure In Charts.

Prête à tirer sa révérence ?

Nicole Croisille n'est pas prête à raccrocher le micro, malgré sa paresse récemment découverte. "Je m'entraîne toujours comme une danseuse, ça aide à mieux supporter le poids des années. J'entends continuer de chanter tant que la santé me le permettra. Lorsque je la sentirai fléchir, j'arrêterai de chanter, question de respect pour moi-même et pour le public. Toutefois, je ne quitterai pas la scène pour autant. J'entends bien continuer de rester active comme comédienne", avait-elle déclaré dans Le Journal de Montréal en 2013. En 2020, Nicole Croisille a d'ailleurs joué au Théâtre de la Michodière aux côtés de Michel Sardou dans N'écoutez pas, Mesdames! de Sacha Guitry.