Nathalie Marquay, bientôt mamie ? "C'est très mauvais de pleurer trop les morts"

Nathalie Marquay savait que Jean-Pierre Pernaut "ne verrait pas ses 72 ans". La veuve du journaliste a révélé son "seul mensonge" à l'homme de sa vie, s'est confié sur l'héritage, ses "rêves prémonitoires", les signes de l'au-delà et sa volonté de devenir mamie...

Nathalie Marquay, bientôt mamie ? "C'est très mauvais de pleurer trop les morts"
© Nathalie Marquay en juin 2022 par ISABELLE HARSIN/SIPA

Nathalie Marquay savait que Jean-Pierre Pernaut "ne verrait pas ses 72 ans". La veuve du journaliste, décédé le 2 mars, soit un mois avant ses 72 ans, a fait "beaucoup de rêves prémonitoires" et avait senti son cancer des poumons avant qu'il ne lui soit diagnostiqué. "Mais je lui ai toujours dit: 'Tu ne mourras pas d'un cancer'. J'avais un pressentiment", a-t-elle confié dans un entretien au Parisien. Et d'ajouter: "J'ai dit à mes plus proches - sauf à lui, c'est le seul mensonge que je lui ai fait – qu'il ne verrait pas ses 72 ans, qu'il ne mourrait pas d'un cancer mais d'un truc au cœur ou à la tête. En janvier, il n'y avait plus de trace du cancer. En fin de compte, c'est le cœur et la tête: il a fait un AVC fatal".

Nathalie Marquay, rongée par le manque : "Plus le temps passe, pire c'est" 

Quelques mois ont passé depuis le jour du drame. Mais la blessure a du mal à cicatriser pour Nathalie Marquay et les proches du journaliste. "On dit avec le temps, ça passe, mais plus le temps passe, pire c'est. Il y a un grand manque. Il est irremplaçable", a expliqué la veuve de Jean-Pierre Pernaut, qui a remarqué que les Français avaient encore "tellement de peine".

Nathalie Marquay : "C'est très mauvais de pleurer trop les morts"

"Les gens sont encore très tristes. Ça leur pèse énormément. Beaucoup pleurent dans mes bras (...) et c'est parfois moi qui dois les consoler", a-t-elle expliqué. Si Nathalie Marquay tente, tant bien que mal, de contenir sa peine en public, elle ne retient pas ses larmes en privé.

"J'ai des hauts et des bas. C'est très mauvais de pleurer trop les morts. C'est compliqué (...) Plus on les pleure, moins ils montent haut et moins on a de signes. Eux, normalement, ils sont très bien de l'autre côté. Le plus dur, c'est pour nous", a assuré Miss France 1987, également auteure de l'ouvrage Moi j'y crois : mes anges, mes guides, mes prémonitions….

Nathalie Marquay reçoit des signes de Pernaut

L'actrice et animatrice de 55 ans croit dur comme fer qu'elle reçoit des signes de son défunt mari et qu'elle parvient à communiquer avec lui. Elle a d'ailleurs raconté au Parisien ce jour où elle s'adressait au défunt Jean-Pierre Pernaut en regardant une photo de lui: "Je lui ai dit : 'Chéri, j'espère que je vais être à la hauteur pour les études des enfants. Ça fait beaucoup d'argent. Je sais que, tous les deux, on avait déjà bien mis de côté. Mais j'espère que je vais pouvoir tout gérer'. Je pars dans la cuisine (...) Je n'entends pas de voix mais je sentais au plus profond de moi qu'il fallait que j'aille dans la bibliothèque. Je ne sais pas pourquoi, j'étais attirée vers un livre. Je l'ouvre: il y avait 600 euros en liquide. J'ai halluciné. Je parlais d'argent pour les études: c'est un petit signe".

Nathalie Marquay : guerre de l'héritage avec les autres enfants de JPP ?

Désormais, sa fille de 19 ans, Lou, a son appartement à Paris, tandis que son fils Tom, 18 ans, fait ses études à Lille. La petite famille reste soudée, y compris avec les autres enfants de Jean-Pierre Pernaut. Point de guerre de l'héritage, donc!

"Ça se passe très bien avec son ex-femme et avec ses deux premiers enfants (Julia, 44 ans, et Olivier, 41 ans, nés de sa première union avec Dominique Bonnet, ndlr). On est vraiment solidaires. On ne s'appelle pas Johnny Hallyday, on n'a pas son statut non plus. Jean-Pierre doit être très fier là-haut de voir qu'on est tous soudés", a assuré Nathalie Marquay, balayant ainsi d'un revers de main les rumeurs de mésentente.

Nathalie Marquay : sa dernière surprise à Pernaut

Quant à Nathalie Marquay, elle a quitté leur maison de Louveciennes, dans les Yvelines, et a emménagé tout récemment à Antony, dans les Hauts-de-Seine. "Je lui avais préparé une surprise dans cette maison: pour son anniversaire, ses 72 ans, j'ai fait fabriquer une cave à vin dans le salon. Il me demandait souvent: 'C'est quoi ma surprise?' J'ai craqué juste avant l'opération du cœur, parce qu'il y avait des gros risques. Il était content", a-t-elle raconté.

Nathalie Marquay, bientôt mamie ?

Tout en conservant les souvenirs du passé, Nathalie Marquay souhaite également se concentrer sur l'avenir. "J'ai hâte - après, pas tout de suite - d'être grand-mère! J'ai 55 ans, je serais à l'âge… Mais eux sont encore jeunes. C'est un truc qui me ferait super plaisir. Une petite Lou, un petit Tom, je craque".