Clara Luciani : "J'ai toujours rêvé d'être pâtissière"

Talentueuse, belle et sentimentale : Clara Luciani connait un succès retentissant depuis la sortie de son album "Sainte Victoire", en 2018. L'auteure-compositrice et interprète s'est mise à nu le 20 février, pendant son Concert Très Très Privé RTL2... À la fois sulfureuse et poétique, elle chante son chagrin d'amour. Le Journal Des Femmes a eu la chance de discuter avec la Révélation scène des Victoires de la Musique 2019...

Clara Luciani : "J'ai toujours rêvé d'être pâtissière"
© RTL2

Le charme de l'intime n'a pas de prix. Dans le cadre des Concerts Très Très Privés organisés par RTL2, nous avons eu la chance d'écouter la voix suave de la grande Clara Luciani dans un cadre privilégié... Au cœur de ce studio, elle nous a ouvert la porte de sa loge pour se confier au Journal Des Femmes avant sa représentation. 
Un miroir à la main, la chanteuse de 26 ans nous demande si elle peut continuer à se préparer pendant l'interview. Elle met de la laque sur sa frange devenue iconique et poudre légèrement son joli nez. La nouvelle perle de la pop française a publié son album Sainte-Victoire, début 2018. Aujourd'hui, elle est sacrée Révélation scène aux Victoires de la Musique, enchaîne les interviews, les concerts et les passages à la télévision. Une frénésie qui ne l'empêche pas de rester pure et touchante, à l'image de ses titres. Rencontre. 

Le Journal Des Femmes : Qui vous a donné envie de faire de la musique ?
Clara Luciani : Mon papa. Je le voyais jouer de la basse et de la guitare et j'ai très rapidement été fascinée… Je m'asseyais à coté de lui et je chantais. Ma grande sœur a également chanté très tôt, alors je la suivais. Le film Les Demoiselles de Rochefort a aussi été une inspiration profonde. Quand je l'ai vu à l'école à huit ans, il a changé ma vie...

Quel genre de petite fille étiez-vous?
Clara Luciani : Solitaire, complexée, mais par conséquent assez imaginative... et très grande lectrice !

© RTL2

Pourquoi avoir fait un album autobiographique ? 
Clara Luciani : Je ne crois pas pouvoir affirmer que j'ai voulu faire un album autobiographique… Cela s'est imposé à moi car je n'aurais pas été capable de faire autre chose. Écrire sur ma vie était naturel. Être auteure-compositrice et interprète est très important pour moi. Plusieurs fois, j'ai été uniquement interprète, mais cela a ses limites. J'ai besoin de plus maintenant...

C'est un chagrin d'amour qui vous a poussée à écrire et plus particulièrement en français. Pourquoi ?
Clara Luciani : Le français est venu à moi dans la mesure où mon anglais est loin d'être parfait. Étant donné le niveau d'intimité de ce que j'allais raconter, je ne voulais pas qu'il y ait une barrière ou un inconfort avec la langue dans laquelle j'allais chanter. Mon chagrin d'amour a été plus qu'une inspiration : c'était tellement douloureux qu'il fallait que je le transforme en chanson.

"Il faut se souvenir qu'une séparation n'arrive jamais par hasard."

Que diriez-vous à nos lectrices qui vivent un chagrin d'amour aussi puissant que le vôtre ?
Clara Luciani : Lorsque l'on vient de se séparer de quelqu'un, le cerveau décide automatiquement de supprimer tous les mauvais souvenirs pour se concentrer uniquement sur les plus beaux, mais il faut se souvenir qu'une séparation n'arrive jamais par hasard.

 

Est-ce troublant d'interpréter un texte qui est un peu votre journal intime ?
Clara Luciani : Se livrer ainsi est très impressionnant, mais c'est pour la bonne cause. Cela me fait du bien et beaucoup de gens se retrouvent dans mes chansons, particulièrement les femmes. Je le fais aussi pour elles.

Qu'avez-vous ressenti après avoir été sacrée Révélation scène aux Victoires de la Musique 2019 ?
Clara Luciani : C'est une véritable victoire. Monter sur scène n'a pas toujours été facile : c'était une épreuve. Avant, j'étais vraiment pétrifiée à l'idée de faire le show. Tout à coup, on m'annonce que je suis Révélation scène, c'est très étonnant... 

Quels souvenirs gardez-vous de vos multiples rencontres avec des artistes comme Nekfeu, Raphaël, Benjamin Biolay… ?
Clara Luciani : Chaque rencontre a quelque chose de particulier, mais à chaque fois, on en tire de vraies leçons de vie. Faire la première partie de Benjamin Biolay, par exemple, a été très formateur, car c'est un exercice très ingrat. C'est ce qui m'a donné le plus de courage. Une fois que tu as réussi à être en face d'une foule qui n'est pas là pour toi, tu peux tout faire !

Quelle relation entretenez-vous avec votre public ?
Clara Luciani : Une relation fusionnelle ! Je leur parle beaucoup et j'essaye de toujours répondre. En ce moment, la communauté commence à grossir alors malheureusement, j'imagine que des messages passent entre les mailles du filet... Mais c'est toujours très important de prendre du temps pour eux. 

Angèle, est-elle une amie ou une rivale ?
Clara Luciani : Amie ! Angèle est tellement géniale que l'on a juste envie d'être content pour elle, sincèrement. Peut être que certains sont jaloux, mais elle mérite tout ce qui lui arrive. J'admire son talent, son humilité et son intelligence.

Votre chanson française préférée ?
Clara Luciani : La Question de Françoise Hardy.

Le morceau honteux que vous chantez sous la douche ?
Clara Luciani : J'aime beaucoup chanter Dalida sous la douche, mais je ne pense pas que cela soit honteux…

Et si vous n'étiez pas l'auteure-compositrice-interprète que l'on connaît, vous seriez...
Clara Luciani : Pâtissière… J'en ai toujours rêvé ! 

 

Clara Luciani : "J'ai toujours rêvé d'être pâtissière"
Clara Luciani : "J'ai toujours rêvé d'être pâtissière"

Le charme de l'intime n'a pas de prix. Dans le cadre des Concerts Très Très Privés organisés par RTL2 , nous avons eu la chance d'écouter la voix suave de la grande Clara Luciani  dans un cadre privilégié ... Au cœur de ce studio, elle...