Prix des Etoiles Librinova : une passerelle entre l'auto-édition et l'édition

Il vous est encore possible, jusqu'au 30 novembre, de participer à la 4ème édition du Prix des étoiles qui récompensera les meilleurs livres auto-édités sur librinova.com. Pour le Journal des Femmes, Charlotte Allibert, cofondatrice de cette distinction et directrice générale de Librinova, répond à nos questions. Et vous éclaire sur la voie du succès.

Prix des Etoiles Librinova : une passerelle entre l'auto-édition et l'édition
© DR

Quand et pourquoi avez-vous décidé de créer le Prix des Etoiles ?
Charlotte Allibert :
Depuis sa création, Librinova a pour objectif d'être une passerelle entre l'auto-édition et l'édition. Nous avons donc mis en place dès 2014 un programme d'agent littéraire, afin de permettre aux auteurs qui émergeaient grâce à l'auto-édition de signer un contrat avec un éditeur traditionnel. Très vite, nous avons signé nos premiers contrats et montré que nous pouvions servir de tremplin aux auteurs. Mais certains livres ne rencontraient pas de succès en auto-édition malgré leur qualité - notamment quand leurs auteurs n'avaient pas envie, pas le temps ou les connaissances suffisantes pour les promouvoir - ce qui était très frustrant pour nous, car ils ne remplissaient pas les critères pour intégrer notre programme d'agent. Nous avons donc décidé en 2016 de créer un prix littéraire, afin que des livres publiés en auto-édition puissent être représentés par Librinova et trouver un éditeur, quels que soient leurs chiffres de vente. En créant le Prix des étoiles, nous voulions également mettre en valeur la qualité et la diversité des livres publiés en auto-édition afin de tordre le cou aux clichés !

 
Avez-vous eu du mal à vous imposer et à convaincre les interlocuteurs dans un milieu littéraire où les changements sont souvent suspects ?
Charlotte Allibert : Quand nous avons lancé Librinova en 2014, l'auto-édition en était à ses débuts en France et existait plutôt en parallèle de l'édition, sans qu'il y ait de liens réels. A ce moment, notre idée de créer une passerelle entre les deux pouvait sembler surprenante à certains... Mais très vite, de premières maisons - notamment First, HarperCollins, Michel Lafon et Préludes - nous ont fait confiance et cela a rassuré les autres ! Petit à petit, nous avons travaillé avec de plus en plus d'éditeurs, y compris certains qui pouvaient nous paraître inaccessibles au début. Aujourd'hui nous avons quasiment 100 maisons inscrites sur notre site dédié aux éditeurs. 
Découvrir de nouveaux talents est le coeur du métier des éditeurs, c'est un aspect de leur travail très motivant et gratifiant et ils ont finalement assez rapidement accepté l'idée que Librinova était un canal de découverte comme un autre pour eux. Je pense qu'ils ont aussi été rassurés par le fait que nous venions de l'édition mon associée et moi : nous connaissons et respectons leur métier. Nous sommes plus un facilitateur qu'un obstacle.
 
Comment travaillez-vous avec les éditeurs traditionnels et les auteurs pour les amener sur le chemin du succès ?
Charlotte Allibert : Du côté des auteurs, nous avons tout d'abord un rôle de conseil et d'accompagnement. Dès l'étape "auto-édition", nous sommes présents pour répondre aux questions et faire en sorte que le livre soit conforme aux attentes de l'auteur, mais aussi des lecteurs. Par exemple, nous pouvons être amenés à donner des conseils sur leur résumé, leur couverture ou encore leur prix de vente - même si, au final, l'auteur est seul décisionnaire. Pour promouvoir les livre, nous avons mis en place des partenariats innovants. Le dernier en date, avec Cultura, permet d'organiser une signature dans une de 91 librairies de l'enseigne et donc d'aller directement et physiquement à la rencontre des lecteurs.
Côté éditeurs, nous avons créé un site qui leur est dédié, sur lequel ils peuvent faire des recherches dans tout notre catalogue afin de trouver LA pépite qui correspondra à leur ligne et à leurs goûts. Aujourd'hui, une centaine de maisons d'éditions y sont inscrites et ça fonctionne : dernièrement, les éditions Fleuve y ont repéré Delphine Giraud et son best-seller Six ans à t'attendre. 
En tant qu'agent, notre objectif est de trouver l'éditeur qui convient le mieux à chaque auteur et qui saura défendre son livre auprès des libraires et des lecteurs. Il faut que l'éditeur y croit, qu'il ait envie d'amener le livre loin, et que le courant passe entre lui et l'auteur. Nous sommes ensuite aux côtés de l'auteur à toutes les étapes, pour répondre à ses questions et le conseiller. Enfin, nous le suivons pour les livres suivants, car le but n'est pas de publier un seul livre mais bien de construire sa carrière d'auteur !
 
En quoi êtes-vous une belle porte d'entrée pour tout auteur qui aimerait se lancer et qui craint encore de le faire ?
Charlotte Allibert : Aux auteurs qui hésitent, j'ai d'abord envie de dire qu'ils ont fait le plus difficile : écrire un livre ! Ce serait maintenant trop dommage de le laisser dans un tiroir, il faut l'amener aux lecteurs, le faire exister. Notre rôle est de les accompagner dans cette aventure, et de prendre en charge tout ce qu'ils ne peuvent pas ou ne veulent pas faire eux-mêmes, notamment la distribution de leur livre en numérique et en papier. Avoir son livre dans ses mains, c'est déjà un bel accomplissement ! Cerise sur le gâteau, s'ils rêvent d'être repéré par un éditeur, l'auto-édition avec Librinova multiplie leurs chances d'être repéré - grâce à notre Prix des étoiles ou notre Programme agent. Pour moi, l'auto-édition est en train de remplacer l'envoi de manuscrits et a en plus l'avantage de permettre d'avoir des premiers lecteurs et des retours. 

Prix des Etoiles Librinova : une passerelle entre l'auto-édition et l'édition
Prix des Etoiles Librinova : une passerelle entre l'auto-édition et l'édition

Quand et pourquoi avez-vous décidé de créer le Prix des Etoiles ? Charlotte Allibert : Depuis sa création, Librinova a pour objectif d'être une passerelle entre l'auto-édition et l'édition. Nous avons donc mis en place dès 2014 un...