ROYAL CORGI : François Clerc raconte les premiers d'Apollo Films dans l'animation

"Royal Corgi", en salles le 10 avril, nous embarque dans les folles aventures du toutou préféré de la Reine d'Angleterre. Ce film d'animation marque une grande première pour le distributeur Apollo Films. Nous avons posé trois questions à son président, François Clerc.

ROYAL CORGI : François Clerc raconte les premiers d'Apollo Films dans l'animation
© Apollo Films

Après avoir été directeur de la distribution chez Gaumont –c'est lui qui a notamment accompagné l'aventure Intouchables– et chez Studiocanal, le proactif François Clerc a lancé en 2017 une nouvelle structure de distribution : Apollo Films. Son créneau ? Soutenir des longs métrages français populaires. Pour l'instant, la mission se déroule parfaitement, comme en témoignent le récent succès en salles du film Les Invisibles de Louis-Julien Petit (1 329 395 entrées) et le plébiscite critique de Guy (2 César : meilleur acteur et meilleure musique écrite pour ce docu-fiction réalisé et joué par Alex Lutz). Cette année, la société de distribution s'ouvre à l'animation en distribuant le fort sympathique Royal Corgi, dans lequel le chien chéri de la Reine d'Angleterre entame d'incroyables aventures pour retrouver le chemin de Buckingham après s'être égaré. Nous avons tendu notre micro à François Clerc pour une interview express.

Qu'est-ce qui vous a poussé à distribuer Royal Corgi ?
François Clerc : Nous connaissions bien Eric Dillens et Ben Stassen, les producteurs chez nWave, ainsi que l'équipe de Charade pour les avoir côtoyées chez Studiocanal où j'avais eu le bonheur de distribuer leurs films. Quand nous avons appris qu'ils cherchaient un nouveau partenaire pour  le projet Royal Corgi, nous avons immédiatement manifesté notre enthousiasme et avons pris le film en distribution avec notre partenaire TF1 Studio. Le scénario était très drôle, avec une double lecture pour les adultes et nWAve est l'un des meilleurs studios d'animation en Europe. L'atout principal du film, c'est qu'il fait appel à un fait réel et connu : la reine d'Angleterre adore les Corgi, elle en a eu 30 tout au long de sa vie et nombreuses sont les photos de la famille royale qui les montrent en bonne place. Nous pouvions donc jouer avec cette image.

C'est la première fois que vous distribuez un film d'animation chez Apollo Films. Comptez-vous poursuivre sur cette voie et multiplier les projets similaires ? 
François Clerc : Oui, nous pensons que le film familial sous toutes ses formes fait partie de notre ligne éditoriale et nous travaillons déjà sur d'autres projets en animation grand public. Aujourd'hui, l'animation est le genre le plus populaire au cinéma et la France possède un savoir-faire unique. Nous souhaitons proposer au moins un film par an en animation.

Quelles sont les principales difficultés et les points les plus agréables quand on accompagne un film tel que Royal Corgi ?
François Clerc : Si je dois être honnête, nous n'avons rencontré aucune difficulté. Guillaume Gallienne, Shy'm et Franck Gastambide, qui ont assuré les voix, étaient nos premiers choix car il y a des liens évidents entre eux et leurs personnages respectifs. Shy'm a prêté sa voix pour la première fois. C'est son baptême dans la voxographie. Elle a assuré en doublant Wanda, qui chante en plus de parler. Franck a dressé des chiens et c'est ce qui lui a permis de découvrir le milieu du cinéma. Et qui mieux que Guillaume peut incarner cette élégance royale ? Les équipes marketing ont beaucoup joué avec les codes de la famille royale britannique et ont produit de nombreux visuels. Tout s'est fait en parfaite intelligence avec Mathieu Zeller qui a pris la tête du studio nWave en fin d'année. Il ne reste plus qu'à croiser les pattes pour la sortie !

ROYAL CORGI : François Clerc raconte les premiers d'Apollo Films dans l'animation
ROYAL CORGI : François Clerc raconte les premiers d'Apollo Films dans l'animation

Après avoir été directeur de la distribution chez Gaumont –c'est lui qui a notamment accompagné l'aventure Intouchables – et chez Studiocanal, le proactif François Clerc a lancé en 2017 une nouvelle structure de distribution : Apollo Films....