Le horse-ball, un sport équestre physique et ludique

Des passes aussi impressionnantes que celles effectuées par des rugbymen, des bousculades comme celles que l'on peut voir lors d'une rencontre de hockey, des tirs au panier dignes des matchs de basket, et le tout sur des chevaux... Il n'y a pas de doute, le horse-ball, c'est du sport !

Le horse-ball, un sport équestre physique et ludique
© monregard - Fotolia.com

Le horse-ball est une discipline équestre qui peut soit se pratiquer à poney soit à cheval. Ce sport est une adaptation du jeu argentin, le Pato. C'est un militaire, le capitaine Clave, qui dans les années 1930 a importé ce sport de balle argentin dans l'hexagone. En 1936, il en modifie les règles et crée ainsi le horse-ball. Toutefois, il faut attendre la fin des années 1970 pour voir ce sport se développer sous l'impulsion de la fédération française d'équitation et la fin des années 1980 pour assister aux premières rencontres internationales.

 

horse ball 1
Au horse-ball, le jeu collectif prime. © Monregard - Fotolia.com

Comment se joue le horse-ball ? 

Les règles sont assez simples. Deux équipes composées de quatre cavaliers et deux remplaçants s'affrontent et tentent de marquer le plus de points en envoyant un ballon dans le panier adverse afin de gagner le match. Pour cela, les joueurs doivent saisir, sans jamais descendre de poney ou de cheval, un ballon pourvu de six anses en cuir et, par un jeu de passes et d'actions, l'envoyer dans des buts fixés en hauteur aux extrémités du terrain après un minimum de trois passes consécutives entre trois joueurs différents. Dans cette discipline, jouer collectivement est essentiel. Mais au horse-ball, comme dans tous les sports équestres, le cheval est souverain et les cavaliers prennent grand soin de leur monture. Ce sport à la fois ludique mais aussi physique peut se pratiquer dès l'âge de 6 ans et jusqu'à 77 ans, sans aucun problème.

Pour en savoir plus :

la fédération française d'équitation

la fédération internationale de horse-ball