15 façon de renforcer son couple confiné (plutôt que de le briser)

Certains couples appréhendent le confinement. Et pour cause, nous ne sommes pas faits pour vivre ensemble H24 au risque de s'entretuer (à coups de rouleaux de PQ...). Nos idées pour renforcer les liens plutôt que de les briser.

15 façon de renforcer son couple confiné (plutôt que de le briser)
© 123RF

La situation est inédite. Le gouvernement demande aux Français de rester impérativement chez eux et de se munir d'une attestation de déplacement dérogatoire pour leurs sorties réduites au strict nécessaire (se rendre au supermarché, se dégourdir les jambes dans le quartier...). Si les couples en bas âge se réjouissent (ou pas) de se retrouver dans une bulle nouvelle – l'occasion de faire plus ample connaissance et de s'essayer à la vie à deux ? – les plus âgés se demandent peut-être comment se supporter et ne pas céder à la crise conjugale dans ce contexte particulier et préoccupant. Histoire de glisser un vent d'optimisme dans nos cheveux et parce qu'il va nous falloir vivre au jour le jour, on vous propose 15 idées pour renforcer votre couple et profiter de cette mise en quarantaine pour faire triompher l'amour.

  • Au lit, on joue au jeu des trois minutes, qui consiste à se demander "Comment aimerais-tu que je te touche ?" et "Comment aimerais-tu me toucher?"  Votre partenaire répond avant de vous questionner en retour. C'est inspirant et excitant, ça aide à toujours mieux se connaitre et ça promet des rapports sexuels d'un nouveau ton.
  • On fait une liste de projets, du moins de trucs à faire en période post-confinement. Que de projections qui nous aident à tenir le coup. Un tour au marché, de la salsa, des apéros en terrasse ? Et le prochain grand voyage où l'on pourra jouer les touristes, ce sera où ?
  • Il n'y a pas que Netflix dans la vie : il y a notre bonne vieille télé, de vieux DVD, et des sorties ciné en VOD ! On prend donc le temps de se concocter un petit programme qui fait plaisir.
  • On décide de s'intéresser à un sujet (les platistes, Dalida, le chou kale, le Covid-19, comme vous voulez) et on choisit de l'explorer à fond. Ça nous occupe et ça ouvre de longues discussions.
  • On change les meubles de place, ça nous donne l'impression de démarrer une nouvelle vie.
  • On prend des bains ensemble, truc qu'on n'a toujours fait qu'au ski.
  • On bannit le mot PQ de son vocabulaire, pour éviter toute conversation houleuse du type : "Je t'avais dit qu'il fallait faire des réserves de %*{+$" ou "Arrête d'utiliser autant de %*{+$".
  • On apprend quelques chansons par cœur à fredonner à 20h à nos fenêtres… Une chouette activité à laquelle on ne pense pas assez. Que je t'aime, que je t'aime.
  • On essaie de s'habiller le matin, même s'il est tentant de rester en pyjama. C'est simplement que ça nous dynamise et que ça nous permet de garder une image positive de l'autre.
  • On continue de s'envoyer des SMS (moi depuis le lit, toi depuis le balcon…). On pourrait presque se faire croire qu'on se manque.
  • On appelle nos copains et nos copines, séparément ou pas. L'important, c'est de maintenir les liens extérieurs pour réaliser la chance qu'on a de pouvoir bichonner nos liens intérieurs.
  • On accepte la place que prennent nos téléphones, car pour l'instant, on a besoin de contacter nos proches, de mater des blagues sur Twitter et de lire les infos. On décide simplement de s'octroyer des pauses-mobiles : pendant une heure, on se fait une détox (et un Scrabble).
  • On se parle tranquillement, on apprend à prendre sur nous, à s'expliquer les choses en douceur en cas de crise. Pourquoi ? Parce que personne ne peut prendre sa valise et s'enfuir. L'occasion d'apprendre la communication bienveillante. 
  • On se masse, parce que faire l'amour, c'est bien, mais développer le contact charnel et la tendresse, c'est parfois mieux.
  • On lit des classiques, parce qu'ils sont libres de droit et disponibles sur Internet. Après, on échange : et toi, que penses-tu finalement d'Etienne Lantier, le héros de Germinal, et de sa douce folie ?
  • On pratique le coronasutra, question d'adaptation. Il faut reconnaître que certaines positions du Kamasutra sont la plupart du temps ignorées... Pourquoi ne pas prendre le temps de les découvrir maintenant qu'on l'a... ?