Ce n'est pas une blague : les hommes sont plus drôles que les femmes

Selon des chercheurs américains, les hommes auraient davantage d'humour que les femmes... Dans l'unique but de séduire ces dernières, en vue de... Bref, merci la science !

Ce n'est pas une blague : les hommes sont plus drôles que les femmes
© Anton Estrada / 123rf

Les hommes, plus drôles que les femmes ? C'est en tout cas ce qu'affirment les scientifiques l'Université d'Aberystwyth et celle de Caroline du Nord, aux Etats-Unis. Ces derniers ont décortiqué 28 études et analysé les réponses de 5 000 personnes. ils ont remarqué que dans plusieurs enquêtes, il était demandé aux sondés de commenter une caricature. Les juges évaluaient ensuite l'humour de chaque légende sans connaitre le sexe de la personne. Le plus souvent, les dessins masculins emportaient tous les suffrages de l'humour... Selon leurs calculs d'apothicaires, les hommes seraient en moyenne 63% plus drôles que les femmes.

Les hommes plus drôles que les femmes : une nécessité pour "l'accouplement"

Toujours d'après les résultats des scientifiques américains, les hommes auraient développer un sens de l'humour pour plaire à la gent féminine. Les femmes rechercheraient un partenaire drôle, une dimension très importante pour "l'accouplement" (si, si, vraiment). Le Dr Gil Grengross, un des chercheurs, s'est expliqué au micro de la Radio 1 Newsbeat.

Selon lui, le sens de l'humour serait "fortement corrélé à l'intelligence", c'est pourquoi ces dames seraient plus attirées par des comiques."Cela signifie qu'au cours de notre évolution, les hommes ont dû rivaliser plus fort avec d'autres hommes pour impressionner les femmes avec leur sens de l'humour.", a t-il détaillé.

En toute logique, les mâles préfèrent... les femmes qui rient de leurs blagues ! CQFD....

Ce n'est pas une blague : les hommes sont plus drôles que les femmes
Ce n'est pas une blague : les hommes sont plus drôles que les femmes

Les hommes, plus drôles que les femmes ? C'est en tout cas ce qu'affirment les scientifiques l'Université d'Aberystwyth et celle de Caroline du Nord, aux Etats-Unis. Ces derniers ont décortiqué 28 études et analysé les réponses de 5...