Top : Pierre Moscovici, soutenu par sa fiancée

Pierre Moscovici et sa compagne Marie-Charline lors de la 33e edition du Salon du Livre, Porte de Versailles, à Paris, le 23/03/2013 © URMAN LIONEL/SIPA

Bec et ongle. Jusque-là très discrète, Marie-Charline Pacquot, 25 ans, sort de l'ombre pour défendre celui qu'elle aime. "Le plus difficile à vivre, assure-t-elle, c'est l'acharnement dont [Pierre] est victime lorsque survient une crise comme en ce moment. Je vis par procuration ce qu'il subit. Je suis aussi terriblement surprise du nombre de mensonges qui sont racontés sur lui et cela me brise le cœur. Mais c'est dans ces moments-là qu'il est important d'être deux. Il me dit souvent que je suis son phare dans la tempête", confie la jeune femme au quotidien franc-comtois Le Pays. Chercheuse en philo à Besançon, la compagne du ministre des Finances assume leur différence d'âge : "Oui, nous avons 30 ans d'écart. Dans mes relations amicales, j'ai toujours aimé être entourée de gens plus âgés. Peut-être parce que je me sens rassurée.
Leur rencontre a eu lieu en 2008, lors d'un match de foot au stade de Sochaux. Si l'homme politique et l'étudiante n'ont jamais dissimulé leur relation, le Socialiste était sur la défensive au début de leur aventure : "Pour lui, c'était un peu plus compliqué. Il craignait qu'on lui colle l'image de l'homme de pouvoir qui abuse de la petite midinette. Et leur quotidien ?  "Une vie normale" à base de "resto le soir" ou de visionnage de "vieux westerns en DVD avec [leur] chat Hamlet sur les genoux". On en oublierait presque l'affaire Cahuzac, non ?