Les marques parlent aux lectrices

Anne-Sophie Thomas, fondatrice de Gestia Solidaire : "Je veux apporter une solution concrète aux six millions d'invisibles mal logés en France"

Trouver un logement représente un vrai casse-tête pour des millions de Français aux revenus limités. Pour surmonter cet obstacle, Anne-Sophie Thomas a créé Gestia Solidaire, un réseau d'agences immobilières responsables. Elle fait partie des quatre finalistes du Trophée Perle de Lait 2021, qui récompensera l'entrepreneuse engagée de l'année. Rencontre.

Anne-Sophie Thomas, fondatrice de Gestia Solidaire : "Je veux apporter une solution concrète aux six millions d'invisibles mal logés en France"
© Trophée Perle de Lait

Qu'est-ce qui distingue Gestia Solidaire d'une agence immobilière classique ?
Nous proposons une solution intermédiaire, entre les agences immobilières classiques et les bailleurs sociaux. Gestia Solidaire s'adresse aux six millions d'invisibles mal logés en France : étudiants sans garant, actifs sans CDI et familles monoparentales. Ces personnes perçoivent des revenus, mais ne remplissent pas les conditions exigées par les agences (avoir un CDI, deux garants et gagner trois fois le montant du loyer) et ne sont pas considérées comme prioritaires pour un logement social. Côté propriétaires, nous travaillons avec des particuliers qui acceptent de louer leurs biens moins chers, en contrepartie d'avantages fiscaux et financiers, d'aides aux travaux et surtout d'une sécurité en cas de loyers impayés. Un système gagnant-gagnant.

D'où vous est venue cette remarquable idée ?
J'ai toujours baigné dans cette branche particulière de l'immobilier, qui permet d'investir tout en étant plus responsable et d'éviter la spéculation immobilière. Après six ans de salariat, j'ai eu envie d'entreprendre. Je suis d'abord partie au Canada pour suivre un MBA en économie urbaine. En préparant ma thèse, j'ai été frappée par le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre sur les personnes mal logées et le manque de services pour répondre à leurs besoins. De retour à Lyon, j'ai lancé Gestia Solidaire, c'était en mars 2020. Mon frère m'a rejointe pour développer la partie tech et le marketing digital.

Cette année, le Trophée Perle de Lait a pour thème " boostez ce projet qui enrichit votre quotidien ". Qu'est-ce qui vous anime aujourd'hui ?
Je suis heureuse d'offrir une solution concrète à une problématique sociétale. Ma plus grande réussite ? Constater que des propriétaires nous suivent et apporter mon aide à des personnes qui vivent un parcours du combattant pour se loger. Je pense par exemple à ce jeune étudiant étranger, à qui l'on a trouvé un logement pour qu'il continue ses études en France. Chaque histoire est différente, on souhaite vraiment démocratiser notre projet pour aider le plus de personnes possible.

Le Trophée Perle de Lait s'assortit d'une bourse de 8 000 € et d'un accompagnement de six mois par l'incubateur La Ruche. Quels sont vos plans si vous gagnez ?
Si l'on gagne, nous pourrons continuer à grandir. Le projet a démarré à Lyon, l'objectif est de le développer dans toutes les grandes villes de France. Remporter le Trophée Perle de Lait nous permettrait de bénéficier de l'accompagnement qui nous manque actuellement et de nous faire connaître.

À l'issue du vote du public, le Trophée Perle de Lait récompensera l'une des quatre entrepreneuses finalistes. La 4e édition est lancée, à vos votes !

À cette occasion, Perle de Lait et le Journal des Femmes présentent Heureuses Entrepreneuses, 3 vidéos pour faire de son projet entrepreneurial une source d'épanouissement au quotidien. Au micro de la journaliste Julie Zwingelstein deux invités partagent leurs conseils éclairés : la lauréate du Trophée Perle de Lait 2020 Marie Jagrik, fondatrice de Wakae et Marion Sterlin, coach professionnelle à la tête de l'agence de coaching Bloom&.

Épisode 1 – S'investir dans un projet qui a du sens (pour soi et pour les autres)

Retrouvez les autres vidéos d'Heureuses Entrepreneuses à la suite des portraits des candidates : 

Découvrez les autres articles du dossier Trophée Perle de Lait