Les Saoudiennes peuvent désormais voyager seules

L’Arabie Saoudite a promulgué une loi permettant aux femmes de voyager seules, sans l'autorisation de leur tuteur. Une révolution considérable mais encore insuffisante dans ce pays où elles n’ont toujours pas le droit de conduire.

Le gouvernement saoudien a fait preuve d'un peu de bonne volonté en ce qui concerne les droits des femmes. Celles-ci peuvent désormais circuler librement à l’intérieur et à l’extérieur du pays sans avoir à présenter d'autorisation, ce qui était jusqu'alors obligatoire. Ce laissez-passer fourni par le tuteur (père, mari, frère ou fils pour les veuves) se présentait sous la forme d’un document jaune sur lequel figurait la permission de se déplacer. Le tuteur, ou "mahram", pouvait aussi envoyer un SMS aux douaniers pour confirmer (ou non) un voyage.
Les Saoudiennes n’ont donc plus besoin de chaperons et sont libres de leurs mouvements. Cette nouvelle réforme s’ajoute à une deuxième avancée puisqu’elles ont également obtenu le droit de vote et d’éligibilité cette année. Il s’agit indéniablement d’un progrès mais la mentalité saoudienne est loin d’évoluer de manière générale. Le 11 janvier 2015, un historien expliquait à la journaliste Nadine al-Badeir lors de son émission "Ettijahat" que les Saoudiennes ne pouvaient pas conduire car si elles tombaient en panne, elles risquaient de se faire violer. Argument pour le moins risible, mais symptomatique du carcan social et culturel dans lequel évoluent les femmes en Arabie Saoudite. Le combat continue, donc.

Après le droit de vote, la libre circulation © BillionPhotos.com

Voir aussi : 

Les Saoudiennes peuvent désormais voyager seules
Les Saoudiennes peuvent désormais voyager seules

Le gouvernement saoudien a fait preuve d'un peu de bonne volonté en ce qui concerne les droits des femmes. Celles-ci peuvent désormais circuler librement à l’intérieur et à l’extérieur du pays sans avoir à présenter d'autorisation, ce qui...