Dérapage antisémite de Jean-Marie Le Pen : le FN dans l'embarras

Jean-Marie Le Pen s'est de nouveau illustré ce week-end en tenant des propos antisémites. Des propos condamnés au sein même de son parti.

Le président d'honneur du Front National refait parler de lui. Sur une vidéo diffusée sur le site internet du parti mais retirée depuis, Jean-Marie Le Pen s'en est pris aux artistes qui critiquent son parti, comme Guy Bedos, Madonna, Yannick Noah ou encore Patrick Bruel, en affirmant que l' "on fera une fournée la prochaine fois". Ces propos antisémites ont été vivement condamnés par l'association SOS Racisme qui va déposer plainte dans les prochains jours. "Jean-Marie Le Pen renoue là avec ses sorties sur le ministre Durafour (ndlr. Il avait utilisé le jeu de mot injurieux "Durafour crématoire" en 1988, en parlant du ministre Michel Durafour) et sur la Shoah" a indiqué l'association. Condamné à plusieurs reprises, Jean-Marie Le Pen ne semble pas s'être assagi.

Des propos unanimement condamnés. Personnalités politiques et artistes n'ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux notamment. Le chanteur Patrick Bruel, directement visé, a déclaré sur Facebook qu'il n'est "même pas triste pour moi [...] Il ne fait que montrer une fois de plus son vrai visage et celui du FN. Non, je suis triste pour la mémoire de plus de six millions de gens". Les membres du FN se sont aux aussi, rapidement désolidarisés de ces propos. Louis Aliot, vice-président du parti et compagnon de Marine Le Pen a notamment affirmé au Parisien qu'il "a bien utilisé le terme de fournée, c'est une mauvaise phrase de plus. C'est stupide politiquement et consternant". Gilbert Collard a quant à lui déclaré sur BFM TV qu'il était "fatigué" des "bourdes langagières" de Jean-Marie Le Pen, lui suggérant de "prendre sa retraite".

Marine Le Pen dans l'embarras. Alors que la fille de Jean-Marie Le Pen tente de dédiaboliser l'image de son parti, ces propos la mettent une nouvelle fois dans l'embarras. Elle n'a d'ailleurs pas tardé à dénoncer la "faute politique" de son père, "dont le FN subit les conséquences", ajoutant que le parti condamnait "de la manière la plus ferme possible toute forme d'antisémitisme". Marine Le Pen sera peut-être contrainte d'écouter les membres de son parti et de remercier son père pour réussir cette dédiabolisation.

lepen captureecran
Jean-Marie Le Pen a tenu des propos antisémites dans une vidéo. © Capture d'écran Europe 1

Dérapage antisémite de Jean-Marie Le Pen : le FN dans l'embarras
Dérapage antisémite de Jean-Marie Le Pen : le FN dans l'embarras

Le président d'honneur du Front National refait parler de lui. Sur une vidéo diffusée sur le site internet du parti mais retirée depuis, Jean-Marie Le Pen s'en est pris aux artistes qui critiquent son parti, comme Guy Bedos, Madonna, Yannick...