La Pologne a la frite (belge)

Exit les kebabs, place aux frites... belges s'il vous plait ! Depuis quelques mois, les polonais ont la frite, ou tout du moins la déguste. Pas question pour les entrepreneurs de laisser passer une telle opportunité.

En Pologne, c'en est fini de l'opulence du nabab Kebab, un concurrent ou plutôt une concurrente, a fait son entrée sur le marché de la street food. La frite belge casse la baraque et montre qu'elle en a dans le cornet. Et comme en témoigne ses consommateurs interrogés sur l'origine de cette nouvelle reine, cette "belgitude" est plutôt bien accueillie : "Elles sont très bonnes ! Oui ! Des vraies frites belges !" rigole Andrzej. 

frite
La frite belge, nouvelle reine de la Pologne?  © AFP

Biche, oh ma binche !

Que viennent faire les frites belges dans le premier pays producteur de  pommes de terre d'Europe ? La réponse est dans la bouche des clients : Andrzej les trouve "plus grosses que les polonaises et bien meilleures", et Marynia les aime parce qu'elles sont "croustillantes, chaudes, salées juste ce qu'il faut !" Mais quel est donc leur secret, maugréent les patates polonaises ? La variété utilisée, et pas n'importe laquelle mes braves dames : la binche, qui se targue d'une croustillance et d'une saveur uniques.

La mayonnaise a pris

Forte du succès de la frite, à Varsovie, la "fritkot" casse la baraque : cette année une demi-douzaine de baraques (à frites) y ont vu le jour. Le responsable de cet engouement ? Frédéric Goethals, un jeune entrepreneur bruxellois qui a fait le pari en 2009 de lancer le premier "fritkot". Le succès n'a pas tardé, en à peine 3 ans, le conquistador de la patate frite a doublé son chiffre d'affaires, atteignant 90 000 par an. Pas tout à fait 100 patates, mais une affaire juteuse (huileuse ?) qu'il compte bien proliférer : "Je suis en pourparlers avec un grand groupe de restaurateurs et d'hôteliers hollandais. Les discussions portent sur un développement de plus ou moins 400 'fritkots' dans les dix ans à venir."

A ce rythme-là, et si d'autres entrepreneurs se mettent aussi en tête d'avoir la patate, la Pologne pourrait devenir d'ici quelques années la 2e capitale de frites belges en Europe.

Chargement de votre vidéo
"La Pologne a la frite (belge)"