Les protections hygiéniques sont gratuites en Écosse 

Les députés écossais ont adopté une proposition de loi qui prévoit de distribuer gratuitement les serviettes périodiques et les tampons dans des lieux dédiés et accessibles.

Les protections hygiéniques sont gratuites en Écosse 
© Tetiana Shumbasova

Un soulagement pour les Écossaises. Le Parlement de la nation du Royaume-Uni a voté en faveur de la gratuité des produits hygiéniques pour toutes les femmes, le 26 février. La proposition de loi a été adoptée par 122 députés, sans vote d'opposition et avec seulement une abstention. Elle prévoit que les garnitures  tampons et serviettes) soient distribués sans frais dans des lieux libres d'accès (pharmacies, clubs de jeunesse, centres locaux) et accessibles grâce à des tickets.  

La gratuité des protections hygiéniques pour toutes : une première mondiale

La députée Monica Lennon, à l'origine de la proposition, espérait beaucoup du vote du parlement. L'adoption de son texte "marquerait un tournant en normalisant la menstruation en Écosse et en envoyant le signal tangible du sérieux avec lequel notre parlement prend en compte les questions de genre", a détaillé la députée travailliste. 

Après ce premier pas franchi, la proposition de loi passera par une seconde phase dans laquelle les élus du Parlement autonome d’Édimbourg pourront proposer des amendements.

Des mesures préliminaires adoptées dès 2018

En 2018, une étude commandée par le gouvernement écossais avait révélé qu'un élève sur quatre rencontrait des difficultés pour se procurer des protections hygiéniques, qu'il soit à l'école, au lycée ou à l'université.

A la suite de ces constats, une première mesure avait été votée la même année pour permettre la distribution de matériel hygiénique dans les écoles et les universités. Certains lieux publics, comme les bars et les restaurants, proposent déjà des protections menstruelles sans aucun frais, précise la BBC.  

Le vote d'hier, dont le coût d'application a été chiffré à 24 millions de livres (28 millions d'euros), permettra d'étendre la gratuité des protections hygiéniques à l'ensemble des citoyennes écossaises. Cette mesure inédite pourrait lancer d'autres pays sur la voie, dont la France, qui vient de mettre à l'essai la distribution gratuite de protections pour les femmes en situation de précarité.