Une femme mordue par ses chiens : son pronostic vital engagé

Une jeune femme de 18 ans a été mordue par trois chiens catégorisés, selon Le Parisien. En état d'arrêt cardiorespiratoire, elle est actuellement entre la vie et la mort…

Une femme mordue par ses chiens : son pronostic vital engagé
© ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Stupéfaction. Les secours sont intervenus mercredi 1er décembre vers 20h dans un pavillon de Montgeron dans l'Essonne pour venir en aide à une femme en urgence absolue. Pour secourir la victime en arrêt cardiorespiratoire, ils ont dû faire face à trois chiens très agressifs qui se tenaient dans le jardin de la propriété, rapporte Le Parisien. L'habitante du pavillon venait d'être sauvagement mordue notamment à la carotide, par trois molosses de type Staffordshire Bull Terrier, qui appartiennent à sa cousine.  

Des coups de feu pour faire reculer les chiens : un pronostic vital engagé

Les équipes de la Bac d'agglomération Val d'Yerres Val de Seine et du commissariat de Montgeron ont été mobilisées en nombre. Dépêchés sur place, trois des policiers se sont servis de leur arme pour faire reculer les chiens, tandis que trois autres secouraient la victime pour lui prodiguer les premiers soins. La jeune femme, dans un état grave, a été immédiatement transportée au centre hospitalier de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Son pronostic vital  est engagé. Selon les dernières informations du Parisien, au lendemain du drame, l'état de santé de la jeune femme n'a pas évolué.

Trois cousines hospitalisées, en état de choc

Trois des cousines de la jeune femme étaient présentes sur les lieux au moment de l'attaque. Très choquées, elles ont été également hospitalisées à Villeneuve-Saint-Georges. Les parents n'étaient pas présents au moment des faits. Selon une source policière, les chiens seraient devenus agressif après qu'"un ami ait sonné à la porte".

Des chiens non déclarés, une enquête ouverte

Les trois chiens ont finalement été capturés. Selon le Parisien, ils n'étaient pas déclarés en mairie, comme l'exige la loi pour les chiens catégorisés. "Deux d'entre eux étaient pucés, le troisième non", indique la maire de Montgeron, Sylvie Carillon, jointe par le quotidien, jeudi matin. "Ils n'étaient pas déclarés, nous n'étions pas au courant de leur existence" a-t-elle affirmé. Par ailleurs, des chiots ont été retrouvés dans la propriété privée, en plus des molosses capturés par les pompiers. "Une enquête est ouverte pour déterminer ce qui se passait exactement dans cette propriété avec les chiens", a rapporté Sylvie Carillon avant de rappeler avec insistance que "avec ce type de chiens, les incidents sont récurrents". Et d'ajouter. "Le législateur a fait des règles qu'il convient de respecter, afin d'éviter ce genre d'accidents".