Saïd Bogota : 16 ans de prison pour un crime effroyable

Saïd Bogota vient d'être condamné à 16 ans de prison pour avoir infligé l'horreur à un mineur. L'acteur a enlevé, séquestré et tenté de tuer un adolescent de 17 ans qui était le nouveau petit-ami de son ex-compagne.

Saïd Bogota : 16 ans de prison pour un crime effroyable
© Saïd Bogota / capture d'écran Instagram

Il avait été l'un des personnages marquants dans les films de Franck Gastambide Pattaya et Taxi 5, Saïd Bogota vient d'être condamné à 16 ans de prison par la Cour d'Assises des Mineurs de l'Essonne pour "tentative d'assassinat".  Il a enlevé, séquestré et tenté de tuer un adolescent de 17 ans, a fait savoir l'AFP relayée par BFMTV. 

Saïd Bogota a eu la volonté de tuer

L'acteur né en 1990 à Montreuil et qui s'était fait repérer dans le film La Grande Boucle de Laurent Tuel en 2013, avant de se lancer dans le stand-up s'était fait arrêter en décembre 2018 par la gendarmerie de l'Essonne. Deux jours plus tard, il était mis en examen pour enlèvement, séquestration et tentative d'homicide sur un jeune homme de 17 ans.
La victime, un jeune apprenti mécanicien, a été enlevée en décembre 2018. Il a ensuite été retenu dans une cave d'immeuble où Saïd Bogota et ses deux complices - qui ont eux écopé de 10 et 13 ans de prison - lui ont fait subir de nombreux sévices. Ils l'auraient notamment obligé à boire de l'acide chlorydrique et lui auraient jeté du gaz lacrymogène en plein visage.

L'avocat général avait requis 15 à 17 ans de prison contre le comédien reconnu comme étant le commanditaire de ce crime. L'adolescent, qui subissait de plus en plus de violence, avait par la suite reçu deux tirs de flashball à courte distance à la tête avant que Saïd Bogota, de son propre aveu, ne lui assène une vingtaine de coups de crochet de remorquage au crâne.
La victime a ensuite été aspergée d'essence puis incendiée. Mais selon son témoignage, il a bien entendu Saïd Bogota paniquer: "Maintenant qu'il a vu ma tête, il faut le terminer".
De son côté, d'après les informations du Figaro, le comédien a avoué avoir voulu tuer l'adolescent lors de sa fuite mais deux jours plus tard, il est revenu sur cet aveu. La justice a tranché.