Peur à l'Elysée : Un intrus surgit avec une bouteille enflammée

Les Macron et les employés du palais présidentiel sont-ils menacés ? Le 1er avril, un homme a tenté de pénétrer dans l'Elysée, muni d'une bouteille enflammée qui ressemblait à un cocktail molotov...

Peur à l'Elysée : Un intrus surgit avec une bouteille enflammée
© NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Panique sous les ors de la République. Dans l'après-midi du 1er avril, un homme a tenté d'escalader les "barrières de protection" du palais présidentiel, muni d'une bouteille de ce qui semblait être un cocktail molotov, selon LCI. Et il ne s'agissait pas d'un Poisson d'avril de mauvais goût.
D'après Le Figaro, l'individu n'était pas seul, puisqu'il était accompagné d'un couple au comportement étrange. Ils prenaient des photos et des vidéos de l'homme en train d'escalader les barrières. Tous trois ont été placés en garde à vue pour " violences volontaires avec arme". Mais selon les enquêteurs de la brigade criminelle, la bouteille enflammée que tenait l'intrus ne contenait pas de cocktail molotov.

Que contenait donc la bouteille ?

D'autre part, le liquide qui était contenu dans la bouteille "n'était pas dangereux", d'après une source policière.

Désormais, les investigations doivent "déterminer s'il y a eu jet de la bouteille enflammée ou si l'individu a simplement laissé tomber l'objet", a expliqué Le Figaro.

L'intrus était-il réellement dangereux ?

Quelles étaient les réelles motivations de cet homme "âgé d'une trentaine d'années" et du couple qui l'accompagnait, rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris? 

Selon le Figaro, l'intrus "se serait revendiqué comme un artiste n'ayant pas voulu faire acte de violence". Les investigations se poursuivent.