Hausse des viols et violences intra-familiales : (tristes) chiffres 2020

En 2020, les viols et les violences intra-familiales ont augmenté... mais la délinquance a baissé. Une conséquence des deux confinements de l'année?

Hausse des viols et violences intra-familiales : (tristes) chiffres 2020
© Tinnakorn Jorruang/123RF

Malheureusement, la crise sanitaire n'a pas fait baisser les violences sexuelles, bien au contraire. Elles avaient déjà augmenté de 12 % en 2019. En 2020, on constate une hausse des cas de 3 %, selon un état des lieux du ministère de l'Intérieur.
Les viols et violences sexuelles ont donc continué d'augmenter en France, en 2020, "même si c'est de manière plus modérée" que l'année antérieure. Selon les chiffres, environ 54 800 faits ont été recensés et parmi eux, l'on dénote pas moins de 24 800 viols, soit une augmentation de 11 %.
Par ailleurs, les coups et blessures volontaires sur personne de 15 ans ou plus ont augmenté de 1 %. Ce sont pas moins de 260 500 faits de cet ordre qui ont été enregistrés en 2020. 

Violences intra-familiales : plus de victimes... à cause du confinement ?

"Cela résulte notamment d'une forte augmentation du nombre de victimes dans le cadre intrafamilial", lit-on dans l'étude, qui informe que celles-ci ont augmenté de 9 %.

Les deux confinements de 2020 pourraient bien avoir joué un rôle significatif sur les chiffres susmentionnés.

La santé mentale mise à mal, la pression face à l'incertitude de la crise sanitaire et à l'enfermement ainsi que l'impossibilité pour les victimes de s'échapper du foyer familial pendant l'assignation à domicile ont certainement participé à cette augmentation du nombre de victimes dans le cadre intrafamilial. 

Une (petite) éclaircie : la baisse de la délinquance

Malgré ces sinistres chiffres, "la plupart des indicateurs de la délinquance enregistrée en 2020 reculent fortement",  a informé le ministère de l'Intérieur.

Aussi remarque-t-on une baisse du nombre d'homicides (863 contre 880 en 2019) et d'agressions sexuelles (-3 %).

Autre (possible) effet des confinements, le nombre des cambriolages a baissé. Il est passé de 231 900 en 2019, à environ 186 000 en 2020, soit une chute de 20 %.