Elle fait l'apologie du viol sur les réseaux sociaux, la République en appel à la Justice

Internet et ses excès. En Martinique, une femme a posté en ligne une vidéo dans laquelle elle fait l'apologie du viol. Le préfet de l'île, Franck Robine, a porté plainte auprès du Procureur de la République.

Elle fait l'apologie du viol sur les réseaux sociaux, la République en appel à la Justice
© Katarzyna Białasiewicz

Ce mardi 3 septembre, le préfet de la Martinique, Franck Robine a annoncé porter plainte auprès du Procureur de la République pour "apologie du viol". En effet, une internaute a partagé une vidéo d'elle sur Twitter dans laquelle elle appelle les femmes à "se laisser violer". La vidéo est devenue virale et a été relayée par le média Martinique la 1ère
"Quand on te viole, on sent la brutalité de l'homme, ce qu'on aime, en fait", peut-on entendre dans cette courte vidéo qui ne dure que quelques secondes et dans laquelle l'auteure apparaît visage découvert et l'air vraisemblablement juvénile
Franck Robine a tenu a rappelé que "le viol est un crime passible de lourdes peines d'emprisonnement. De tels propos ne peuvent être tolérés".
L'Union des Femmes de Martinique, un collectif associatif, s'est insurgé contre ce discours et a dénoncé une "société hypersexualisée".   

Elle fait l'apologie du viol sur les réseaux sociaux, la République en appel à la Justice
Elle fait l'apologie du viol sur les réseaux sociaux, la République en appel à la Justice

Ce mardi 3 septembre, le préfet de la Martinique, Franck Robine a annoncé porter plainte auprès du Procureur de la République pour "apologie du viol" . En effet, une internaute a partagé une vidéo d'elle sur Twitter dans laquelle elle appelle les...