Télé, radio : où sont les femmes ?

Entre 2001 et 2018, en France, les femmes ont parlé deux fois moins longtemps que les hommes, à la télévision et à la radio, selon une étude menée par l'INA. Les interventions médiatiques féminines constituent moins d'un tiers du temps de parole total (32,7 %). Journalistes, présentatrices, chroniqueuses, invitées... Où sont-elles passées ?

Télé, radio : où sont les femmes ?
© kzenon

Entre 2001 et 2018, les femmes se sont exprimées deux fois mois longtemps que les hommes, en télévision et radio, selon l'INA qui a travaillé sur"le plus gros volume de données jamais analysé au monde". Pour son enquête, l'Institut National de l'Audiovisuel a créé un logiciel d'analyse acoustique pour mesurer le temps de parole des femmes sur 700.000 heures de programmes. A la télévision, les prises de parole des intervenantes appartenant à la gent féminine représentent moins d'un tiers du temps de parole total (32,7%) et leurs interventions radiophoniques sont d'autant plus rares (31,2%). Des améliorations sont néanmoins à noter et certaines disparités ont pu être identifiées. 

Temps de parole des femmes en télévision : un trop grand déséquilibre 

Même si le temps de parole des femmes a augmenté de 4,7 % en huit ans, les écarts restent trop importants et injustifiés. L'enquête a notamment détaillé la situation par chaîne de télévision. On remarque que c'est sur Teva et Chérie 25 que les femmes ont le temps de parole le plus conséquent, et pourtant.... les hommes interviennent quand même davantage. Juste après Chérie 25, la chaîne d'information continue France 24 se démarque avec un temps de parole féminin de 45 %, suivie de près par M6, où le taux d'expression des femmes s'élève à 41%. La palme des médias qui mettent le plus de côté la gent féminine est décernée aux... chaînes sportives, comme Eurosport et l'Equipe, avec un temps de parole de respectivement 7,4% et 16,5%.  
L'INA a également décortiqué la répartition du temps de parole des femmes aux heures de forte audience : il baisse de 3,2 % en moyenne et de 1 % sur les chaînes publiques, notamment entre 19h et 21h. Encore plus surprenant, l'étude révèle l'existence de disparités régionales bien marquées. Les JT d'Alsace et du Nord-Pas-de-Calais sont les uniques éditions pour lesquelles le temps de parole des femmes est supérieur à celui des hommes. 

Les femmes interviennent de plus en plus à la radio 

"Ces inégalités de représentation tendent à se réduire au fil des années", note l'auteur de l'étude David Doukhan. Concernant les radios, RFI est le média où la gent féminine s'exprime le plus (33%), tandis que RMC est celui où elle parle le moins (17%). Fait plutôt marquant : le temps de parole des femmes en radio a augmenté de 9,3% entre 2001 et 2018... Une évolution encourageante qui peut laisser présager une réduction des inégalités de genre dans le monde médiatique.