Prix des aliments, gaz, primes, péages: ce qui change au 1er février

Gaz, courses, péages: les Français sont de plus en plus attentifs à leurs dépenses. Face à la grogne des "Gilets jaunes", l'Etat a procédé à quelques changements afin d'aider ceux qui peinent à boucler leurs fins de mois... mais il y a aussi des aliments qui seront vendus plus chers. Découvrez les évolutions au 1er février 2019.

Prix des aliments, gaz, primes, péages: ce qui change au 1er février
© stokkete

Tout comme le début du mois de novembre, le mois de février a aussi son lot de changements. Péages, alimentation, gaz : qu'est-ce qui va changer dès ce 1er février 2019 ? 

Une augmentation des prix dans l'alimentation

  • Si vous faites attention à vos dépenses courantes, la hausse du seuil de prix de revente (dit SRP) de 10% va se heurter aux contraintes de votre portefeuille. Votée en octobre 2018, la loi Agriculture et Alimentation entre en vigueur le 1er février 2019. Son but est d'assurer un revenu convenable aux producteurs en obligeant les revendeurs à augmenter leur prix de vente de 10% pendant deux ans. Ainsi, un produit qui coûte 1 euro devra être revendu à hauteur de 1,10 euros et pas moins.
  • Certaines grandes enseignes comme E.Leclerc ont déclaré ne pas vouloir se soumettre à cette hausse sur l'intégralité de leur stock. "Environ 3000 produits auraient dû augmenter mais, au 1er février, on aura réussi à juguler l'essentiel de la hausse. Restent 1000 produits qui augmenteront de 3%", indiquait Michel-Edouard Leclerc. Carrefour, de son côté, verra une hausse de 35 centimes en moyenne sur l'ensemble de ses produits. Chez Intermarché, 5% de la marchandise augmentera. De son côté, le gouvernement a assuré que seulement 7% des produits seront concernés par cette hausse.
  • Des aliments comme le Nutella (+8,4%), le Coca-Cola (+5%) le Ricard (+10%) le lait Guigoz (+8,1%) ou encore les yaourts Danone (+6%) connaissent une très forte augmentation.  

Gaz, courses, péages : la prime d'activité augmente

  • Emmanuel Macron a tenu sa promesse faites aux "Gilets jaunes" lors de son allocution du 10 décembre. Les bénéficiaires de la prime d'activité, dont le nombre est passé de 3,8 à 5 millions de foyers en un an, auront droit à une hausse de 80 euros par mois à laquelle s'ajoute une baisse des charges de 20 euros.
  • Pour les allocataires, la revalorisation de la prime d'activité se fait automatiquement. Pour les nouveaux demandeurs, il faut faire la demande sur le site de la Caf. Selon Christelle Dubos, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, "les demandes de prime d'activité ont été multipliées par six" par rapport à l'an dernier. 

Gaz, courses, péages : le prix des péages en hausse

  • Autre mauvaise surprise en ce début de mois de février, le prix du péage augmente sauf pour les usagers. Elisabeth Borne, ministre des transports, a déclaré une augmentation de 1,8% avec des variations selon les régions.
  • Par ailleurs, les gros rouleurs pourront jouir d'une réduction de 30% sur leur abonnement s'ils effectuent près de 10 allers-retours par mois. Un "effort inédit", a souligné la ministre, compte tenu du manque à gagner pour les concessionnaires qui avoisinerait des "dizaines de millions d'euros". 

Gaz, courses, péages : le tarif du gaz en berne

  • Si vous vous chauffez au gaz, sachez que le tarif réglementé de ce dernier sera en berne jusqu'au mois de juin. Ce mois-ci, il diminuera de 0,73%. En mars, il restera stable puis baissera de nouveau à hauteur de 1,91% en avril. D'après le Ministère de la Transition écologique, le tarif du gaz atteindra 0,6 % en mai et connaîtra enfin une nouvelle baisse de 0,45 % en juin 2019.
  • Ces baisses sur plusieurs mois font suite à une demande du gouvernement au fournisseur Engie de geler ses tarifs afin d'apaiser la colère des "Gilets jaunes".