Les violences sexistes et sexuelles pourront être signalées en ligne

Le gouvernement a profité de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes pour annoncer l'ouverture d'une plateforme de signalement en ligne, opérationnelle 24/24h dès mardi 27 novembre 2018. Une avancée pour les victimes.

Les violences sexistes et sexuelles pourront être signalées en ligne
© Michel Euler/AP/SIPA

50 000 femmes étaient dans les rues samedi 24 novembre pour dire "stop" aux violences subies parce qu'elles sont nées avec un utérus. La preuve, s'il en fallait encore, que la grande cause du quinquennat d'Emmanuel Macron mérite toute l'attention du gouvernement. Comme une réponse à cette marée humaine, le 25 novembre, journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, Edouard Philippe a annoncé sur sa page Facebook que la plateforme de signalement des violences sexistes et sexuelles serait accessible dès mardi 27 novembre. "Elle sera opérationnelle 24H/24 via le site www.service-public.fr. Elle permettra aux victimes ou aux témoins d'échanger avec un policier ou un gendarme spécialement formé pour les aider dans leurs démarches, écrit le Premier ministre. Désormais quelques clics peuvent aider chacune à prendre un nouveau départ : pour soi, pour sa famille. Et peut-être pour éviter le pire." Une facilitation des démarches pour les victimes, souvent mal conseillées ou reçues par les professionnels. Rappelons qu'en France, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon tous les trois jours.

Annoncé pour octobre, cet outil entre dans le cadre du plan d'action conduit par Marlène Schiappa. La ministre a annoncé dans la foulée une augmentation des subventions versées aux associations. Le budget des politiques publiques d'égalité entre les femmes et les hommes passera de 400 millions en 2018 à 530 millions en 2019.

Voir aussi :