Stéphanie Couvreur

Stéphanie Couvreur

"J'ai toujours trouvé que la science était "belle" et possédait une certaine esthétique, des phénomènes très différents et apparemment éloignés les uns des autres peuvent être gouvernés par une seule équation ! Lors de mes études de physique fondamentale, je me suis naturellement intéressée vers une physique assez visuelle, dont les effets sont observables à notre échelle, dans notre vie de tous les jours. Je peux ainsi passer des heures à regarder les formes des nuages, le jet d'eau d'une fontaine, le filet de miel qui tombe de la cuillère et s'enroule sur ma tartine le matin... Ces phénomènes les plus courants relèvent d'une physique très riche ! La comprendre (ou au moins essayer) rajoute en mon sens une facette à la beauté de la nature.

J'ai donc choisi mon sujet de thèse pour son aspect très visuel (mes outils de mesures sont l'appareil photo et la caméra) et la physique qu'il renferme. J'étudie comment l'eau s'écoule dur des surfaces, en particulier quand elle forme des filets liquides. Parfois, ces filets liquides adoptent une forme sinueuse avec de grands virages, on appelle cela le méandrage de part la ressemblance de forme avec les méandres des rivières (malgré des mécanismes physiques très différents). Je m'intéresse aussi à l'étude de ces filets sur des surfaces dites superhydrophobes (comme les plumes de canard ou les feuilles de lotus), les gouttes d'eau y sont quasi-sphériques et très mobiles, elles roulent sur ces surfaces."

Enfant, aviez-vous le Manuel des Castors Juniors ou une collection de poupées Barbie ? Les deux ! J'ai passé beaucoup de temps à grimper dans les arbres et y construire des cabanes ! À l'intérieur, je jouais à la Barbie comme aux petites voitures ou aux Legos.

Que diriez-vous à ceux qui trouvent que masque, lunettes de protection et chignon serré, ce n'est pas très féminin ? Je leur demanderais s'ils trouvent cette tenue très virile.

La physique, c'est fantastique. Et que pensez-vous de l'esthétique ? Je suis tout à fait du genre à me préoccuper de mon bien être, mais celui ci ne passe certainement pas par un régime ! Le sport ne m'intéresse pas tant en terme de performance, je le préfère lorsqu'il s'allie à des découvertes (randonnées), à des fous rires (gym entre copines) ou à l'utile au quotidien (déplacements en vélo). Je pense que la meilleure façon d'être "jolie" (mais cela vaut aussi pour les hommes !) est d'être bien avec soi-même, le bien-être se dégage naturellement des personnes.

Les sciences, vous les préférez naturelles. Et votre hygiène de vie ? Je suis sensible aux problématiques de consommation citoyenne, j'essaie de privilégier les produits locaux en allant régulièrement au marché ou en achetant des paniers bios par exemple. Je ne suis pas une grande fan de shopping et préfère m'acheter peu de vêtements, dont certains fabriqués en Europe, que je garde plus longtemps.
Après une journée au laboratoire, j'ai trouvé la musique comme moyen d'évasion. Que ce soit en groupe ou seule, jouer de la flûte ou du violoncelle me permet de me vider totalement l'esprit, c'est mon moyen de relaxation !

Lorsque vous ôtez votre blouse quel est votre style ? En tant que physicienne, je ne porte quasi jamais de blouse ou de tenue dite "scientifique". Je m'habille de manière décontractée et surtout très colorée. Rien ne vaut une robe à couleurs vives accompagnée de belles boucles d'oreilles pour égayer un hiver quand les tenues sombres sont majoritaires dans les rues !

En cuisine, vous êtes plutôt plats tout prêts dans le frigidaire, chimie moléculaire ou spécialiste de la bonne chère ? Au quotidien, j'essaie de cuisiner des plats simples et équilibrés mais, par manque de temps, il m'arrive aussi régulièrement de grignoter sur le pouce. Dès que l'occasion se présente, j'aime beaucoup cuisiner des plats un peu plus élaborés pour les partager, accompagnés d'une bonne bouteille de vin, lors d'un repas entre amis.

Avec quelle célébrité aimeriez-vous créer des atomes crochus ? Causette, pour son sens de l'humour et son impertinence

Le principe de relativité, vous l'appliquez aux garçons ? Pourquoi se limiter aux garçons ? Et pour répondre à la question, je me sens plus proche des principes de la mécanique quantique : quand je trouve le temps, je manque d'énergie, et quand j'ai enfin l'énergie, je n'ai plus le temps...

Quelle est la composition du philtre d'amour ? 2 cuillères à café d'humour, un paquet de gentillesse et surtout un zeste de magie !

Portrait chinois :

Si vous étiez...
un mot :
rutabaga
un végétal :
une tulipe
un film :
Be Happy
une recette :
la tarte au citron meringuée
un objet :
une trompette
un animal :
le colibri
une drogue :
le chocolat
une chanson :
L'heureux mix - La tordue
Si vous étiez un homme :
Pareil !