Macha Béranger : gloire, drames et passion d'une immense femme de radio

L'oreille attentive des ondes a vécu l'amour fou avec Louis de Funès, marqué l'histoire de la radio, et recueilli les confidences de moult auditeurs et personnalités, dont Alain Delon ou encore Dany Boon. Secrets de Macha Béranger.

Macha Béranger : gloire, drames et passion d'une immense femme de radio
© Benoit Pinguet/ABACAPRESS.COM

Macha Béranger aurait célébré ses 79 ans le 22 juillet 2020. L'ancienne confidente des auditeurs de France Inter, décédée en 2009 des suites d'un cancer, aura marqué la vie de nombreux auditeurs qu'elle surnommait les "sans-sommeil" et qui épanchaient leur cœur sur les ondes, grâce à l'oreille attentive de l'animatrice.
D'après des chiffres de la radio publique, en 30 ans de radio, elle a soulagé les maux de 75 000 personnes. Elle a même fait craquer le grand Louis de Funès, avec qui elle a vécu une liaison passionnée jusqu'à la mort de l'acteur. Retour sur le parcours d'un personnage haut en couleur, qui a marqué l'histoire de la radio.
Michèle Riond, de son vrai nom, commence sa carrière au théâtre, et à la télévision, en tant que comédienne. Le grand public l’aperçoit notamment, à la fin des années 1970, dans les feuilletons Les Brigades du Tigre et Les Enquêtes du commissaire Maigret. Mais c'est au micro de France Inter que la jeune femme trouve (presque littéralement) sa voix

Macha Béranger, la confidente des ondes 

Dans l'émission qu'elle anime sur les ondes, Allô Macha, elle recueille les témoignages et confidences de quidams dont l'âme est en peine et qui font la démarche de l'appeler, du lundi au vendredi, de minuit à 2h du matin. Au plus près de ses auditeurs, Macha Béranger les conseille, leur répond, les apaise... dans un décor propice aux confidences, aménagé par l'animatrice elle-même.

Chaque fois qu'elle investit le studio, celle-ci installe une lumière tamisée et n'hésite pas à ramener son fidèle petit chien, installé sur un coussin, pendant ses émissions. Sa marque de fabrique ? Des chapeaux divers et variés qui sont presque constamment vissés sur sa tête. 

Le jeudi soir, ce sont les personnalités connues du public qui se livrent à son micro. Dans le studio, Macha Béranger recueille les confidences d'Annie Girardot, Paul Bocuse, Dany Boon, Alain Delon et... Louis de Funès, avec qui elle vit une folle histoire d'amour depuis un soir de 1970...

Louis de Funès, l'amour de sa vie

Alors qu'un cocktail est donné à la Maison de la Radio, le facétieux acteur est invité et croise le regard de l'animatrice au charme ravageur. Dès lors, les amants ne se quittent plus... sauf lorsque le comédien doit rejoindre son épouse Jeanne Augustine Barthélemy, qui ne se doute de rien. Pour Louis de Funès, hors de question de quitter femme et enfants. Mais il rejoint constamment sa maîtresse à la Maison de la Radio, pour l'admirer en plein exercice de son art sur les ondes.

"Louis de Funès, qui était amoureux d'elle, était là tous les soirs. Il s'installait dans la cabine avec les techniciens et vivait littéralement ce que Macha disait aux gens. Il grimaçait, commentait - on aurait dit un film - Macha lui lançait des regards complices: ils étaient en fusion", avait raconté à L'Obs Philippe Manœuvre, qui animait une émission la nuit sur France Inter, dans les années 80.

Cancer, licenciement : la dégringolade

Après la mort de Louis de Funès en 1983, Macha Béranger continue d'animer son émission tout en se consacrant davantage à la comédie. Dans les années 2000, elle joue dans Le Glandeur, de Jean-Pierre Mocky, puis dans Vipère au Poing, et devient même un personnage récurrent de la série à succès Sous le Soleil.

Malheureusement, 2006 est une année noire pour l'animatrice. Cette grande fumeuse apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein, puis, elle tombe de haut en voyant son émission annulée par le directeur des programmes de France Inter, Frédéric Schlesinger, qui souhaite séduire une audience plus jeune. "J'ai pris un gros coup sur la tête", lâche-t-elle au Monde.

Après un bref passage au micro de MFM et une expérience en tant que rédactrice du courrier des lecteurs pour Ici Paris, Macha Béranger s'éclipse doucement de la vie publique... jusqu'à pousser son dernier soupir le 26 avril 2009, foudroyée par un cancer du poumon. Elle laisse derrière elle ses deux fils bien-aimés, Jérôme et Frédéric Roussel...