Carla Bruni, le dérapage ? "Honte à vous", "Je suis dégoûtée"... taclée par EnjoyPhoenix et les internautes

"Carla Bruni, le dérapage ? "Honte à vous", "Je suis dégoûtée"... taclée par EnjoyPhoenix et les internautes"

Oh le beau scandale... Carla Bruni s'est fait allumer par la Youtubeuse et influenceuse EnjoyPhoenix sur Twitter après la publication d'un message décrié de la part de l'ex Première dame. Sur Instagram, les internautes ont aussi dézingué la chanteuse... Va-t-elle réagir ?

Et une polémique de plus pour Carla Bruni-Sarkozy. L'ancienne Première dame, qui avait par exemple réussi à se mettre la Toile à dos au moment de la pandémie de coronavirus en toussant volontairement sur des gens lors d'un défilé, s'offre une fois de plus une vague de critiques. Sur Instagram, elle a posté un message en réaction au discours d'un éboueur en grève. Et celui-ci a été repéré par EnjoyPhoenix ainsi que des dizaines d'anonymes...

Carla Bruni odieuse avec les éboueurs ?

La femme de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, a réagi à la publication partagée par la députée LFI, Clémentine Autain, sur son compte Instagram, d'un extrait vidéo dans lequel on peut voir un éboueur en grève - Brahim Sidibé - sur le plateau de BFTMV. Celui-ci s'oppose à la réforme des retraites repoussant l'âge légal de départ de deux ans plus et a invité les ministres du gouvernement d'Emmanuel Macron a venir sur le terrain, "une journée", pour voir ce que c'est de pratiquer son métier. "Je n'ai pas envie de crever derrière la benne", dit-il. Et, surprise, dans les commentaires le compte officiel de Carla Bruni, certifié par une pastille bleue, écrit : "Hahahahaha", le tout accompagné d'émojis hilares...

Ce message a été repéré par EnjoyPhoenix, laquelle l'a partagé sur son compte Twitter suivi par 1,4 million d'abonnés. "Un homme qui parle de la pénibilité de son travail, et Carla Bruni qui se tape une barre un commentaire. Où est la vanne ?", écrit la jeune femme.

Absolument scandalisés, les internautes ont dézingué Carla Bruni : "Il est terrible votre rire... nous vivons vraiment dans 2 mondes différents" ; "Alors là. Où est le respect ?" ; "Votre âme est aussi noire que les déchets ramassés par cet homme éboueur" ; "J'ose espérer que votre compte a été piratée. Parce que sinon, c'est d'une cruauté sans nom" ; "Je suis dégoutée.. J'aimais bien sa voix.. Mais ce qu'elle a dire est finalement bien trop odieux pour l'écouter..." ; "Pardon ? Quelle est la cause de votre rire ? Vous êtes malaisante" ou encore "C'est dégueulasse votre mépris"... peut-on lire parmi des dizaines de messages sur Instagram.

Grève des éboueurs : Paris sous les déchets 

Depuis plusieurs jours maintenant, les rues de la capitale débordent de poubelles qui s'entassent et cela suscite la colère d'une partie des habitants ; BFMTV relate qu'il y aurait à date 9400 tonnes de déchets non ramassés. Les éboueurs se sont mis en grève afin de manifester contre la réforme des retraites, adoptée sous les huées à l'Assemblée nationale le 16 mars par utilisation du très décrié 49-3, faute d'avoir l'assurance du vote d'assez de parlementaires. Un aveu d'échec pour la majorité présidentielle sur ce projet largement rejeté par les Français comme l'ont indiqué sondage après sondage.... 

La marie de Paris, Anne Hidalgo, ne s'oppose pas au droit de grève des éboueurs et cela irrite le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui lui a fait un courrier pour la menacer de réquisitionner du personnel. Il a demandé au préfet de Paris, Laurent Nunez, de formaliser cette demande par une mise en demeure d'agir et celui-ci a reçu d'Anne Hidalgo... un vent magistral. "En fin d'après-midi, la municipalité a fait savoir qu'elle ne donnerait pas suite à cette demande, laissant entrevoir un nouveau bras de fer dans les prochaines heures", rapporte TF1 Info.